Refuges dirigés par des autochtones: Ottawa s’apprête à ouvrir les candidatures

IQALUIT, Nunavut — Le gouvernement fédéral affirme qu’il examinera bientôt les demandes pour construire des refuges d’urgence et des logements de transition pour les autochtones confrontés à la violence basée sur le genre à travers le Canada.

S’exprimant à Iqaluit, le ministre des Services aux Autochtones, Marc Miller, a souligné une fois de plus vendredi des sommes déjà annoncées dans le budget 2021 des libéraux, dont 420 millions $ sur cinq ans pour la construction de refuges dirigés par des autochtones.

Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Ahmed Hussen, a indiqué qu’un appel à propositions pour des refuges serait lancé en septembre.

M. Hussen a précisé que le financement servira à la construction d’au moins 38 refuges d’urgence et 50 maisons de transition à travers le pays.

Le président de l’organisation de revendications territoriales Nunavut Tunngavik, Aluki Kotierk, a déclaré que l’octroi de sommes représente un pas dans la bonne direction, mais que c’est selon lui trop peu, trop tard pour les Inuits qui continuent de subir une crise du logement sur le territoire.

Mme Kotierk a dit que la pandémie de COVID-19 a mis en lumière le besoin urgent de logements au Nunavut, le virus s’étant rapidement propagé dans les maisons surpeuplées du territoire.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.