REM: la CMM veut que Québec paie pour les mesures d’atténuation liées au REM

MONTRÉAL — Le comité exécutif de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) vient d’adopter une résolution pour demander au gouvernement du Québec d’assumer la totalité du coût des mesures d’atténuation liées au chantier du Réseau express métropolitain (REM).

L’organisme estime dans un bref communiqué publié mardi que les travaux de réalisation du REM et du réseau routier du Grand Montréal engendrent divers inconvénients, notamment sur la mobilité des citoyens. Ces mesures faciliteront leur déplacement.

La CMM affirme que les coûts liés à ces mesures ne sont pas toujours pris en compte dans le cadre des projets, ni financés par le gouvernement.

En août dernier, Mobilité Montréal a dressé une liste des mesures d’atténuation liées au REM, qui comprenait l’ajout de stationnements incitatifs et le maintien de centaines de cases dans une multitude de stationnements de l’île de Montréal et de la périphérie.

Mobilité Montréal a aussi proposé l’ajout de départs sur des circuits d’autobus et de trains de banlieue et qu’on reconduise l’aménagement de voies réservées aux autobus. Des mesures tarifaires pour l’usage du transport en commun ont aussi été suggérées.

Pour la période 2018-2019, Mobilité Montréal a annoncé en août dernier l’investissement de 45,8 millions $ pour des mesures tarifaires et d’atténuation en transport collectif.

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie