Remplacements articulaires: le Québec est le meilleur pour respecter les délais

MONTRÉAL — Si vous avez besoin d’un nouveau genou ou d’une nouvelle hanche, c’est au Québec que vous avez la meilleure chance d’être opéré dans les délais prescrits — surtout si vous habitez sur la Côte-Nord, en Gaspésie ou en Abitibi-Témiscamingue.

Des données rendues publiques jeudi par l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) révèlent que 80 pour cent des patients qui avaient besoin d’une arthroplastie de la hanche ont été opérés dans le délai recommandé de six mois au Québec en 2018, comparativement à 85 pour cent en 2016.

La totalité des patients qui avaient besoin de cette intervention ont été opérés à temps sur la Côte-Nord. En revanche, seulement 33 pour cent des patients ont eu la même chance en Outaouais.

Le pourcentage de patients opérés dans le délai recommandé était de 75 pour cent à l’échelle du Canada en 2018. Il est demeuré stable à 55 pour cent au Nouveau-Brunswick, mais a reculé de 56 pour cent à 49 pour cent en Nouvelle-Écosse entre 2016 et 2018.

En ce qui concerne une arthroplastie du genou, 77 pour cent des patients ont été opérés dans le délai recommandé de six mois au Québec en 2018, contre 80 pour cent en 2016. À l’échelle de la province, les régions de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et de l’Abitibi-Témiscamingue se partagent la première place avec 97 pour cent des patients opérés à temps. L’Outaouais arrive encore une fois dernier, avec 25 pour cent.

La statistique est 69 pour cent au Canada; elle est passée de 50 pour cent à 43 pour cent au Nouveau-Brunswick, entre 2016 et 2018, mais de 38 pour cent à 47 pour cent en Nouvelle-Écosse.

Cataracte, fracture et radiothérapie

Le Québec occupe aussi le premier rang canadien en ce qui concerne la chirurgie de la cataracte: 83 pour cent des patients ont été opérés à l’intérieur du délai de référence de 16 semaines en 2018, contre 86 pour cent en 2016. La situation est demeurée plutôt stable au Nouveau-Brunswick (67 pour cent) et en Nouvelle-Écosse (68 pour cent).

Le chiffre est de 75 pour cent pour l’ensemble du Canada.

Quatre-vingt-dix-sept pour cent des patients devant recevoir des traitements de radiothérapie ont été soignés en respect avec le délai de référence de 28 jours au Québec. La province arrive à égalité avec la Saskatchewan, mais elle est devancée par quatre provinces qui obtiennent 100 pour cent et par l’Ontario (98 pour cent).

Le taux est de 70 pour cent à l’échelle canadienne, de 95 pour cent au Nouveau-Brunswick (98 pour cent en 2016) et de 96 pour cent en Nouvelle-Écosse (94 pour cent en 2016).

Enfin, en ce qui concerne une réparation d’une fracture de la hanche, l’ICIS ne disposait d’aucun chiffre concernant le Québec. Quatre-vingt-dix pour cent des patients ont été opérés à l’intérieur du délai de référence de 48 heures au Nouveau-Brunswick (89 pour cent en 2016), contre 91 pour cent en Nouvelle-Écosse (85 pour cent en 2016).

Le chiffre est de 88 pour cent pour la totalité du Canada.

Les plus populaires