«Rencontre au sommet» entre élus fédéraux et Premières Nations de la N.-É.

OTTAWA – Une rencontre dite historique entre des députés fédéraux néo-écossais et les chefs des Premières Nations de la Nouvelle-Écosse s’est déroulée sur la colline du Parlement, lundi.

Il s’agissait de la première fois que des élus fédéraux et des chefs de cette province se réunissaient dans une même salle.

Les organisateurs ont présenté cette rencontre comme une occasion pour discuter des sujets qui préoccupent le plus les communautés des Premières Nations de la Nouvelle-Écosse.

Plusieurs sujets figuraient à l’ordre du jour: l’éducation, la promesse du gouvernement fédéral d’enquêter sur les disparitions et les meurtres dont sont victimes des femmes autochtones et les recommandations de la Commission de vérité et de réconciliation du Canada, qui avait examiné le triste héritage des pensionnats autochtones.

Le député de la circonscription d’Halifax, le libéral Andy Fillmore, a dit espérer que la rencontre de lundi pourra servir d’exemple pour le reste du Canada.

Les deux parties ont créé un comité de travail qui assurera le suivi des discussions. Le chef régional de la Nouvelle-Écosse à l’Assemblée des Premières Nations, Morley Googoo, a dit que ce comité sera formé de M. Fillmore, du député libéral de Sackville—Preston—Chezzetcook, Darrell Samson, et de lui-même.

«Ce comité sera vraiment important si on veut que nos députés apprennent directement ce qui préoccupe nos communautés et si on veut que les chefs sentent que leur voix sera vraiment écoutée», a déclaré M. Googoo.