Renseignement national: le candidat de Donald Trump se désiste

WASHINGTON — Le président américain Donald Trump annonce que le candidat qu’il avait choisi comme directeur du renseignement national a décidé de se désister en raison de la couverture médiatique «injuste» à son égard.

Dans un micromessage transmis vendredi, M. Trump a déclaré que le représentant du Texas John Ratcliffe avait décidé de rester au Congrès. Des questions ont été soulevées sur son expérience depuis que le président avait dévoilé sa candidature il y a cinq jours.

M. Trump n’a pas fait référence à un média en particulier, mais il a indiqué que M. Ratcliffe avait choisi de demeurer à son poste «plutôt que de passer par des mois de calomnie et de diffamation».

Le président Trump a accepté la démission de l’ancien directeur du renseignement national Dan Coats la semaine dernière.

M. Ratcliffe est un fervent partisan de Donald Trump, qui avait fait subir un interrogatoire serré au procureur extraordinaire Robert Mueller lors de sa comparution devant le Congrès la semaine dernière. Des experts du secteur du renseignement avaient déploré son manque d’expérience dans leur domaine.

Dans une déclaration transmise sur Twitter, M. Ratcliffe a affirmé qu’il était convaincu qu’il aurait pu assumer ce poste «avec objectivité, équité et intégrité».

«Cependant, je ne souhaite pas qu’un débat sur la sécurité nationale et le renseignement autour de ma confirmation, même faux, devienne une question purement politique et partisane», a-t-il ajouté.