Reprise du transport par autocar vers le Lac-Saint-Jean, Charlevoix et la Cote-Nord

MONTRÉAL — Le Lac-Saint-Jean, Charlevoix et la Côte-Nord seront à nouveau desservis par les autocars interurbains du groupe Intercar.

La Presse Canadienne a appris que la liaison Québec-Alma sera remise en service  à compter du 11 mars à raison de quatre allers-retours par semaine, du jeudi au lundi. 

La liaison Québec-Sept-Îles via Charlevoix, elle, entrera en service le 26 mars à raison d’un aller Québec-Sept-Îles le vendredi et le dimanche et d’un retour Sept-Îles-Québec le samedi et le lundi. Dans les faits, cette liaison signifie la reprise du service jusqu’à Havre-Saint-Pierre puisque les municipalités locales avaient investi pour soutenir la liaison Sept-Îles-Havre-Saint-Pierre.

Le président du groupe Intercar, Hugo Gilbert, a confirmé l’information jeudi et n’a pas caché son enthousiasme face à cette reprise.

«On fait un pas de géant. C’est une grosse victoire pour nous autres à l’interne et (pour) les villes à partir de Québec vers la Côte-Nord et aussi le Lac-Saint-Jean qui n’a aucun service pour l’instant. C’est un pas dans la bonne direction.»

Le tour du lac plus tard

La reprise a été rendue possible avec l’ajout d’une aide gouvernementale additionnelle de 10 millions $ pour les transporteurs interurbains, annoncée le 2 février dernier. Le ministre des Transports, François Bonnardel, avait alors précisé que ce soutien financier, qui doit couvrir 75 % des déficits d’exploitation des transporteurs, visait plus spécifiquement les dessertes régionales. 

Un premier programme d’aide avait permis de maintenir les lignes principales, notamment les liaisons Montréal-Québec, Québec-Saguenay et Sherbrooke-Montréal.

Hugo Gilbert reconnaît qu’il ne s’agit que d’une reprise partielle, tant en termes d’horaires que de territoire desservi, le tour du Lac-Saint-Jean et Chibougamau demeurant sans service pour le moment.

«C’est sûr que par la suite, on va tendre vers un service qui va ressembler à ce qu’il y avait au moment de l’arrêt de la pandémie. On n’est pas près de ça. Ce qu’on veut, c’est de remettre nos bus sur la route et le programme d’aide va aider à le faire et à desservir les régions quelques fois par semaine et on va voir comment ça va évoluer.

«C’est sûr que d’ici les prochains mois, éventuellement, on devrait relancer aussi le tour du Lac-Saint-Jean et Chibougamau, mais on y va étape par étape et on essaie de faire ça de façon graduelle», a-t-il précisé. 

Intercar prévoit redonner le service à la quasi-totalité des municipalités qui étaient desservies dans Charlevoix et sur la Côte-Nord, en autant que les terminus puissent être ouverts. 

L’aide annoncée au début du mois avait permis de maintenir le service vers la Gaspésie, que Kéolis – l’exploitant d’Orléans Express – menaçait d’interrompre.

Le Lac-Saint-Jean n’était plus desservi depuis près d’un an, alors que Charlevoix et la Côte-Nord avaient vu une reprise temporaire du service à la fin de l’été avant de vivre une nouvelle interruption à l’automne. 

Les autobus d’Intercar, dont la capacité est de 52 passagers, accueilleront un maximum de 26 voyageurs. Le port du masque sera obligatoire dans le véhicule et la distanciation devra être respectée.

Laisser un commentaire