Reprise graduelle des services de procréation médicalement assistée

MONTRÉAL — Le gouvernement du Québec permet la reprise graduelle des services de procréation médicalement assistée (PMA).

L’annonce a été faite par la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, dans un communiqué émis vendredi.

Ainsi, les examens diagnostiques pourront reprendre dès la semaine prochaine, mais il faudra attendre une semaine de plus, soit celle du 25 mai pour reprendre les services diagnostiques de laboratoire en andrologie et le calendrier de la stimulation ovarienne pour les fécondations in vitro (FIV);

La ministre prévient toutefois que les conditions émises par la santé publique doivent être respectées tant pour la protection du personnel que celle des usagers.

« Étant donné l’état actuel de la pandémie, et compte tenu de notre connaissance plus fine des risques associés à la COVID-19, nous sommes en mesure de reprendre certaines activités à partir du 18 mai», a déclaré Danielle McCann.

«Nous avons le souci de répondre le plus rapidement possible et de manière équitable aux besoins des personnes qui doivent avoir recours à ces traitements pour réaliser leur désir de fonder une famille», poursuit la ministre dans son communiqué de presse.

Quant aux autres services spécialisés, comme la ponction ovarienne, la FIV avec congélation de tous les embryons, ceux-ci pourront reprendre dans la semaine du 8 juin.

Les services de stimulation ovarienne hors FIV, l’insémination intra-utérine, le transfert d’embryon congelé et le transfert d’embryon frais pourront reprendre à compter du 22 juin.