Réseau de la santé: les visites sont autorisées aux proches en fin de vie

QUÉBEC — Malgré la deuxième vague de COVID-19, les malades en fin de vie pourront recevoir la visite de leurs proches.

Le gouvernement a émis une directive en ce sens, qui a été rendue publique mercredi.

Rappelons qu’au printemps, durant la première vague, des personnes sont mortes dans des centres d’hébergement pour aînés sans que leurs proches puissent les voir une dernière fois, en raison des mesures sanitaires strictes imposées par le gouvernement.

Toute visite était interdite.

En mai, cédant au tollé soulevé par cette interdiction, jugée inhumaine par des proches de personnes décédées, le gouvernement avait lâché du lest, mais à certaines conditions.

Cette fois, le conjoint et les enfants seront donc autorisés à visiter une personne en fin de vie, «sans restriction quant au nombre de personnes», indique un communiqué du ministère de la Santé.

Jusqu’à deux personnes «significatives» à la fois pourront visiter un proche placé en soins palliatifs.

Les visiteurs devront en tout temps se conformer aux mesures sanitaires en vigueur.

La nouvelle consigne vaut pour les établissements du réseau de la santé de tout le territoire, sans égard au niveau d’alerte de la région visée.

Un seul proche aidant pourra accompagner la personne en centre de jour.

Toute personne de moins de 18 ans devra être accompagnée d’un adulte pour visiter un malade en soins palliatifs ou en fin de vie.

Laisser un commentaire