Rétablissement graduel à Fort McMurray, mais d’autres résidants sont menacés

FORT MCMURRAY, Alb. — Un plan de rétablissement est maintenant mis en place dans le nord de l’Alberta après les graves inondations qui ont contraint 13 000 personnes à quitter leur domicile à Fort McMurray.

Bon nombre de ces résidants ont reçu l’autorisation de regagner leur domicile, vendredi, mais un couvert de glace sur la rivière de la Paix menaçait plusieurs autres communautés du nord de l’Alberta.

Le ministre de l’Environnement, Jason Nixon, a affirmé qu’un couvert de glace sur 44 kilomètres de la rivière de la Paix pourrait signifier un secours nécessaire pour 6000 autres résidants.

La municipalité régionale de comté de Wood Buffalo a annoncé vendredi sur les médias sociaux que le plan de rétablissement guidera les opérations de nettoyage et le retour éventuel des résidents du centre-ville.

Le gigantesque embâcle sur la rivière Athabasca qui avait causé l’inondation a maintenant réduit de moitié et les niveaux d’eau de trois rivières autour de Fort McMurray ont baissé de façon importante.

Les autorités ont déclaré que le plan de rétablissement prévoyait d’abord d’ouvrir des entreprises.

Certaines entreprises et certains services sont jugés essentiels, notamment les bureaux du gouvernement, les épiceries, les pharmacies, les quincailleries, les stations-service et les hôtels.

Les inondations de cette semaine à Fort McMurray ont entraîné dans cette région un deuxième état d’urgence après celui décrété le mois dernier en raison de la pandémie de COVID-19. En 2016, de violents incendies de forêt avaient forcé l’évacuation de tous les résidents de Fort McMurray et détruit 2400 maisons et bâtiments.