Retour d’activités sportives et de loisirs le 26 mars et des gyms en zone rouge

MONTRÉAL — Le sport et les loisirs se déconfineront progressivement à partir du 26 mars, a fait savoir Québec, qui permettra aussi aux gyms de rouvrir en zone rouge.

La ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest, a annoncé le retour de certaines activités sportives et récréatives, en conférence de presse, vendredi après-midi à Montréal.

Les matchs de hockey, de soccer et autres sports ne seront toujours pas permis — pas plus que les compétitions ni les spectateurs — mais des entraînements de groupe seront possibles, ce qui permettra aux enfants et aux jeunes de retrouver leurs coéquipiers, a souligné avec enthousiasme Mme Charest. 

Il s’agit d’«une première série d’allégements importants, qui vont faire des heureux».

Elle n’a pas voulu faire de distinction entre le sport et les loisirs (comme la musique et le théâtre), ni entre les activités à l’école et celles qui se pratiquent à l’extérieur de ses murs, pour que les règles soient plus claires. 

Par contre, la distinction «zone rouge» et «zone orange» est maintenue, et les possibilités sont évidemment plus grandes dans ces dernières.

En zone rouge, les deux plus grands changements sont les suivants: les gyms pourront ouvrir leurs portes dans deux semaines dans le Grand Montréal, ainsi que dans les régions de Lanaudière et des Laurentides. Aussi, les installations sportives intérieures — pistes d’entraînement, studios de danse et de yoga, etc. —  seront accessibles à ceux qui pratiquent une activité seul, à deux ou avec leur bulle familiale. À l’extérieur, huit personnes peuvent désormais se réunir pour diverses activités sans contact, dont se lancer un ballon.

En zone orange, les activités intérieures organisées peuvent désormais se faire en groupe de huit, et à l’extérieur, en groupe de 12. 

Évidemment, les équipes de soccer et de football ne pourront pas faire leurs entraînements tous ensemble, vu les limites de personnes: les groupes devront être scindés.

Puisque les contacts physiques demeurent interdits et que la distanciation de deux mètres doit être respectée en tout temps, cela empêche les prises de judo et le tango, entre autres exemples.

La reprise des activités parascolaires avait déjà été annoncée, et elles peuvent être offertes dans les écoles, en groupe-classe stable, dès lundi, partout au Québec.

Mais les élèves en zone orange pourront avoir une possibilité de plus dès le 26 mars: ceux de groupes-classes stables différents pourront participer à des activités parascolaires intraécoles, sans contact, en groupe de huit à l’intérieur et de 12 à l’extérieur.

Pour les étudiants du cégep et des universités, comme pour ceux qui pratiquent du sport de haut niveau comme le hockey de niveau midget, il n’y a pas d’exception: les mêmes règles s’appliquent, selon le palier d’alerte de leur région.

Toute activité de loisir et de sport de groupe à l’intérieur doit être obligatoirement encadrée par une personne responsable du respect des mesures sanitaires en vigueur.

En zone orange comme en zone rouge, seuls les vestiaires utilisés dans le cadre des activités aquatiques seront accessibles.

«On pourra profiter d’un été agréable», a dit la ministre, même si les activités préférées de chacun devront se faire avec quelques ajustements pour respecter les mesures sanitaires.

Mme Charest n’a pas voulu s’avancer à donner une date pour le retour des matchs sportifs et des compétitions. Cette décision dépend de beaucoup de facteurs, a-t-elle expliqué, notamment la situation épidémiologique de diverses régions.

Elle souligne toutefois que l’absence de parties n’empêche pas les jeunes de se remettre en forme, de se lancer des défis et d’améliorer leurs habiletés sportives avec les entraînements en petits groupes qui seront désormais permis «en prévision du retour de la saison». 

Laisser un commentaire