Rien n’empêche la LNH de négocier avec les fabricants pour des vaccins, dit Ottawa

OTTAWA — La ministre de la Santé affirme que le gouvernement fédéral ne peut empêcher les entreprises privées de négocier directement avec les fabricants de vaccins.

Cependant, Patty Hajdu assure que les vaccins contre la COVID-19 acquis avec des fonds publics ne seront pas disponibles à l’achat par des sociétés privées.

Mme Hajdu a été questionnée, vendredi, concernant des informations selon lesquelles la Ligue nationale de hockey (LNH) envisageait d’acheter des vaccins avant la prochaine saison, ce qui fait craindre à certains que la LNH vienne se positionner devant d’autres instances pour l’obtention des premières doses.

La ministre a déclaré que le gouvernement ne disposait pas de mécanismes pour empêcher les entreprises de «négocier avec les fabricants de vaccins sur une base contractuelle privée».

Mme Hajdu a ajouté que le rôle du gouvernement en tant que régulateur des vaccins concernait la sécurité et le rendement des produits, et non l’accès.

Le premier ministre Justin Trudeau a déclaré que le déploiement prévu de vaccins au Canada ne serait pas entravé par des accords privés entre des entreprises et des fabricants.

«Nos contrats sont solides et visent à obtenir des vaccins, gratuitement, pour tous les Canadiens», a-t-il affirmé vendredi.

Laisser un commentaire