Risque de glissement de terrain : plus de 70 familles évacuées à La Baie

SAGUENAY, Qc — Le nombre de ménages évacués à La Baie, à Saguenay, continue de grimper en raison du risque de glissement de terrain. La ville a demandé samedi soir à 53 autres familles de quitter leur maison d’ici dimanche, 7 h.

La menace d’un grand glissement de terrain, «similaire à celui de Saint-Jean-Vianney», selon Steeve Julien, directeur adjoint du Service de sécurité incendie de Saguenay, est à craindre. Cette tragédie de 1971 avait emporté 42 maisons et tué 31 personnes. 

Déjà 21 ménages ont été évacués plus tôt cette semaine, à la suite du glissement de terrain qui a complètement emporté une maison, lundi, sur la 8e Avenue. Celle-ci avait été évacuée de manière préventive en avril. 

«Le sol qui est en dessous de tout ça est très friable en profondeur, ce qui pourrait provoquer un glissement de terrain de de grande importance», a expliqué M. Julien, qui communiquait les conclusions des ingénieurs ayant réalisé des forages, lors d’une conférence de presse, samedi soir. 

Les résidants devront prendre leur mal en patience. 

«On est maintenant rendu à 76 familles au total qui vont être évacué pour probablement des semaines, peut-être même des mois, donc on fait tout ce qui est en notre possible pour aider à reloger ces personnes, à leur donner l’information», a souligné la mairesse de Saguenay, Julie Dufour, samedi soir.

Périmètre sous surveillance

Des agents de sécurité ont par ailleurs été embauchés pour s’assurer que personne ne pénètre dans le périmètre, d’une part pour des raisons évidentes de sécurité, mais aussi pour protéger les résidences évacuées contre le vol et les méfaits.

Des services d’accompagnement ont été mis en place pour les résidants évacués, que ce soit par la Croix-Rouge, le CIUSSS Saguenay–Lac-Saint-Jean, la Ville de Saguenay ou le ministère de la Sécurité publique, qui chapeaute la sécurité civile.

Déjà, Québec se prépare aux demandes d’aide qui vont sûrement émaner de cette catastrophe naturelle.

Dès le 26 avril, cinq résidences avaient été évacuées devant le risque de glissement de terrain, mais deux d’entre elles avaient pu accueillir à nouveau leurs occupants par la suite. Des travaux de solidification avaient été entrepris, notamment l’installation d’un muret de béton. Une firme avait été embauchée pour réaliser des expertises afin de déterminer les mesures qui seraient requises pour éviter que le talus s’effondre, mais le glissement de terrain est survenu lundi avant que ces travaux puissent être menés à terme.

Les 21 résidences évacuées cette semaine sont situées sur l’avenue du Parc, sur la terrasse Bellevue et sur la 8e Avenue.

Les 53 autres maisons évacuées en fin de semaine sont celles localisées sur les avenues du Port et du Parc, sur la 6e Rue ainsi que sur les 7e, 8e et 9e Avenues. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.