Rosemère demande à ses pompiers de cesser d’apeurer la population

ROSEMERE, – Le conseil municipal de Rosemère demande à ses pompiers licenciés de cesser d’«apeurer» la population de la ville et celle de la MRC quant à leur sécurité.

Selon un communiqué de la direction des communications, des affaires publiques et des relations avec les citoyens de la municipalité, des citoyens ont informé les autorités que des pompiers utilisaient «la tactique de la peur» afin de les inciter à signer une pétition pour rouvrir la caserne fermée depuis lundi dernier.

Rosemère a fermé sa caserne à la suite d’un accord sur 20 ans avec sa voisine Blainville, qui lui fera économiser 30 millions $.

Madeleine Leduc, la mairesse de Rosemère, juge tout à fait «irresponsable» et «inacceptable» les propos véhiculés aux citoyens voulant que leur vie soit en jeu.

Mme Leduc soutient que l’entente avec Blainville respecte le schéma de couverture de risques de la MRC et la loi sur la Sécurité incendie du gouvernement.

A Blainville, les autorités affirment que « la couverture de Rosemère est une extension au territoire déjà existant».

Les autorités rappellent aussi qu’il y a des ententes avec les villes voisines des Basses-Laurentides dans le cas où un feu se déclarerait à Blainville et à Rosemère en même temps. Ce type d’entraide a été utilisé dans le passé par Rosemère.

Le syndicat des pompiers, affilié au Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce (TUAC), doit intervenir à la prochaine séance du conseil municipal.