Routes fermées au Manitoba: les automobilistes délinquants seront sévèrement punis

WINNIPEG — Le gouvernement du Manitoba prévoit d’imposer des sanctions plus sévères aux automobilistes qui ignoreront les panneaux d’avertissement et conduiront sur des routes fermées.

Le ministre des Transports, Doyle Piwniuk, a précisé qu’un projet de loi devant la législature imposerait des amendes pouvant aller jusqu’à 2000 $ ou un an d’emprisonnement aux contrevenants au volant de la plupart des véhicules privés.

Pour les autobus et certains véhicules plus gros, la peine maximale serait de 5000 $, ou d’un an de prison.

Le ministre Piwniuk estime que le gouvernement progressiste-conservateur envoie un message selon lequel les conducteurs qui ignorent les panneaux de signalisation routière fermée mettent les gens en danger, en particulier les premiers intervenants.

Le projet de loi permettrait également aux employeurs de se voir infliger une amende si un travailleur conduit sur une route fermée. 

Le gouvernement manitobain a été informé par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) qu’elle a dû faire face à des automobilistes qui contournent des barricades et qui se font prendre dans des routes inondées. Plus tôt cette année, un homme a dû être secouru par les pompiers après avoir conduit sur une route inondée au sud de Winnipeg. Il a écopé d’une contravention de 237 $.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.