Royaume-Uni: la justice ordonne la fin des soins d’un enfant de 12 ans

LONDRES — Un tribunal britannique a ordonné lundi la fin des soins qui maintiennent en vie un enfant de 12 ans, qui est plongé dans le coma depuis qu’il a subi des dommages «catastrophiques» au cerveau.

Trois juges d’un tribunal d’appel ont estimé qu’il serait dans le meilleur intérêt d’Archie Battersbee, qui a été retrouvé inconscient chez lui le 7 avril, de mettre fin à ses soins. Sa mère pense qu’il participait possiblement à un défi en ligne.

Les médecins qui traitent Archie à l’Hôpital royal de Londres croient qu’il est en état de mort cérébrale.

Ses parents, Hollie Dance et Paul Battersbee, avaient porté en appel la décision d’un tribunal inférieur, qui s’était aussi rallié à l’avis des médecins.

Un des trois juges, l’honorable Anthony Hayden, a décrit ce qui est arrivé à Archie comme «une tragédie aux dimensions incommensurables», avant d’ajouter que les preuves médicales sont «convaincantes et unanimes», et qu’elles présentent une situation «sombre». Il a estimé qu’une poursuite des traitements ne ferait que retarder sa mort.

Mme Dance prétendait avoir vu des signes, au cours des derniers jours, qu’Archie essayait de respirer seul, même s’il est branché à un respirateur.

Le juge Andrew McFarlane a répliqué que le personnel médical n’a détecté «aucun signe de vie» chez Archie.

Le juge McFarlane et ses deux collègues ont accepté un délai de 48 heures avant la fin de soins, puisque les parents d’Archie souhaitent s’adresser à la Cour européenne des droits de l’homme.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.