RU: des doses du vaccin OxfordAstraZeneca contre la COVID-19 ont été administrées

LONDRES — Le Royaume-Uni est devenu lundi le premier pays à débuter l’inoculation contre la COVID-19 avec le vaccin produit conjointement par l’Université d’Oxford et la firme britannique AstraZeneca. 

La première personne à avoir reçu le vaccin est Brian Pinker, un homme de 82 ans qui est traité à l’unité de dialyse de l’hôpital de l’Université d’Oxford pour de l’insuffisance rénale. Après avoir reçu l’injection, M. Pinker a dit être très heureux de pouvoir espérer célébrer plus tard cette année son 48e anniversaire de mariage avec son épouse.  

Mercredi dernier, le Royaume-Uni est devenu le premier pays à autoriser l’emploi du vaccin de l’Université d’Oxford et d’AstraZeneca. Le secrétaire britannique à la Santé, Matt Hancock, avait alors déclaré que le Royaume-Uni avait acheté 100 millions de doses.  

Des centaines de milliers de Britanniques ont déjà reçu depuis le 8 décembre une première dose du vaccin produit conjointement par l’Américaine Pfizer et l’Allemande BioNTech. 

Le vaccin de l’Université d’Oxford et d’AstraZeneca devrait être distribué à de nombreux pays, croit-on, en raison de ses plus faibles coûts, de sa disponibilité et de sa facilité d’usage. Il peut être entreposé dans des réfrigérateurs alors que d’autres doivent être maintenus dans des congélateurs à de très basses températures.   

La crise du coronavirus frappe le Royaume-Uni avec beaucoup de vigueur. Au cours des six derniers jours, plus de 50 000 nouveaux cas de COVID-19 ont été rapportés quotidiennement dans le pays.  

La pandémie a fait jusqu’à dimanche 75 024 morts au Royaume-Uni, le total le plus élevé de tous les pays d’Europe.

Laisser un commentaire