Saints: éviter la publication de courriels potentiellement compromettants

NOUVELLE-ORLÉANS — Les Saints de La Nouvelle-Orléans vont se rendre en cour dans l’espoir d’empêcher la publication de centaines de courriels qui démontreraient les liens entre l’équipe et l’archidiocèse catholique régional dans la gestion de crise entourant des cas d’abus sexuel.

Les avocats d’une vingtaine d’hommes qui ont intenté une poursuite contre l’Église soutiennent avoir découvert dans des documents qu’ils ont obtenus que l’équipe de la NFL, dont la propriétaire est une catholique dévouée, a appuyé l’archidiocèse de La Nouvelle-Orléans dans «sa démarche pour cacher ses crimes».

«Il est évident que les Saints ne devraient pas jouer un rôle de soutien auprès de l’archidiocèse et que l’équipe de relations publiques des Saints ne devrait pas gérer les relations publiques de criminels commettant des actes de pédophilie, ont écrit les avocats dans un document remis en cour. Les Saints savent que si les documents sont rendus publics, l’équipe sportive professionnelle sera aussi éclaboussée.»

Les avocats des Saints ont réfuté les allégations selon lesquelles l’équipe a aidé l’Église à cacher les crimes. Dans une déclaration publiée vendredi, les Saints ont dit que l’archidiocèse avait demandé conseil pour la gestion de l’attention médiatique qu’allait générer le dévoilement d’une liste de plus de 50 membres du clergé faisant face à des «accusations crédibles» d’abus sexuel.

«Le conseil était simple et sans hésitation. Il faut être direct, franc et pleinement transparent, tout en s’assurant que les agences du maintien de l’ordre soient alertées», a affirmé l’équipe.

Les Saints ont ajouté qu’ils n’ont «jamais eu l’intérêt de cacher les informations des médias ou du public» et qu’ils ont «fait la demande auprès de la cour pour respecter les règles de communication préalable au civil». Cependant, des documents de la cour soutiennent que les avocats des Saints ont affirmé plus tôt en janvier que les courriels échangés en 2018 et 2019 avaient été écrits en sachant qu’ils étaient privés et ne devaient pas servir de «chair à canon pour le public».

L’archidiocèse conteste aussi la publication des courriels.

La NFL a été informée du dossier puisque les adresses courriel utilisées par les Saints proviennent du domaine nfl.com. La ligue n’a pas commenté l’affaire.

Un spécialiste nommé par la cour devrait entendre les arguments des deux parties dans les prochaines semaines afin de déterminer si les échanges devraient demeurer confidentiels ou non.

L’Associated Press, qui a couvert de manière exhaustive les cas d’abus sexuel au sein du clergé lors de la dernière année, a déposé une motion en cour pour appuyer la publication des documents pour le bien de l’intérêt public.

Les plus populaires