Salon de l’emploi et de la formation continue: des milliers d’emplois disponibles

Le Salon de l’emploi et de la formation continue invite les Québécois qui se chercheraient un emploi à participer à l’événement, où plus de 5000 postes seront à pourvoir.

Le Salon virtuel de l’emploi et de la formation continue se tiendra du 7 au 16 avril et seront présents plusieurs employeurs à la recherche de main-d’oeuvre. 

Plusieurs secteurs qui étaient déjà en situation de pénurie de main-d’oeuvre avant la pandémie recherchent toujours des travailleurs, a souligné Éric Boutié, président de l’Événement Carrières, qui organise l’événement.

Le manufacturier, la fonction publique et la technologie de l’information et du numérique sont notamment des secteurs où les emplois pleuvent.

Différents types de postes seront offerts à l’événement, certains nécessitant un diplôme de secondaire 5, d’autres, un peu plus spécialisés, requérant un baccalauréat ou une maîtrise.

Par ailleurs, beaucoup d’emplois sont disponibles dans les régions, qui sont particulièrement affectées par la pénurie de main-d’oeuvre, a indiqué M. Boutié.

Le salon s’adresse à des gens à la recherche d’emploi, mais aussi à ceux qui travaillent dans un secteur affecté par la pandémie et qui chercheraient à se réorienter, a-t-il précisé.

Le salon précédent s’est également déployé de façon virtuelle, et selon l’organisateur, cela s’est bien déroulé, même s’il n’y a pas de contact en personne entre un employeur et un potentiel employé.

«On a deux outils principaux: le clavardage écrit, donc un peu comme un Messenger où on écrit des questions à l’employeur et l’employeur répond, a-t-il expliqué. On a aussi le clavardage vidéo, donc on peut embarquer dans une entrevue vidéo avec l’employeur.»

Ces séances de clavardage auront lieu les 7 et 8 avril.

Le dernier salon virtuel a suscité un engouement, selon M. Boutié, puisque 10 000 personnes y ont participé.

En plus des séances de clavardage, les participants pourront consulter des organismes en employabilité et assister à des conférences en direct ou préenregistrées.

Laisser un commentaire