Santé Canada constate une hausse des empoisonnements aux produits désinfectants

Le nombre de cas d’empoisonnement ou d’exposition à des désinfectants pour les mains, à des désinfectants, à des produits d’entretien ménager et à des javellisants a connu une hausse considérable au Canada au cours des derniers mois.

Les centres antipoison du Canada ont reçu 58 % plus de cas de ce type entre février et mars, comparativement à la même période l’an dernier, a rapporté mardi soir Santé Canada.

Le ministère a donc jugé important de mettre en garde les Canadiens contre les risques d’empoisonnement liés à l’utilisation inappropriée de ces produits dont la demande et l’utilisation explosent au pays afin de lutter contre la COVID-19.

«Lisez et suivez toujours les directives sur les étiquettes des produits», résume le ministère fédéral dans un communiqué.

Santé Canada rappelle que l’eau de Javel — un produit à base de chlore qui peut servir à tuer les bactéries, les champignons et les virus — peut irriter ou brûler la peau, les yeux ou les poumons.

«Ne vous lavez jamais, ni ne lavez vos enfants, avec de l’eau de Javel ou de l’eau de Javel diluée, écrit Santé Canada. N’ingérez jamais de produits d’entretien ménager ni d’eau de Javel.»

Le ministère rappelle que le lavage des mains avec de l’eau et du savon pendant au moins 20 secondes est l’une des meilleures façons de prévenir la propagation de la COVID-19.

Les désinfectants pour les mains ne doivent «jamais» être avalés et devraient être gardés en tout temps hors de la portée des enfants.

«Surveillez toujours les jeunes enfants lors de l’utilisation de désinfectants pour les mains, car l’ingestion même de petites quantités peut être dangereuse ou mortelle.»

Les liquides, des vaporisateurs et des lingettes conçus pour être utilisés sur des surfaces dures afin de tuer les germes doivent être utilisés dans des pièces bien ventilées.

Là encore, il est important de «ne jamais boire ou injecter» ces produits désinfectants et de les garder hors de la portée des enfants.

Le président américain Donald Trump avait évoqué il y a deux semaines l’idée de boire des désinfectants en guise de traitement contre la COVID-19.

Dès le lendemain de cette déclaration faite au podium de la Maison-Blanche, des fabricants, dont Lysol, ont rappelé que leurs produits ne devraient pas être injectés ni ingérés et des scientifiques avaient dénoncé ces propos qu’ils estiment dangereux.

— Avec des informations de l’Associated Press