Santé Canada recommande de nouvelles restrictions sur des produits de talc

OTTAWA — Santé Canada propose d’élargir les restrictions sur l’utilisation du talc dans certains cosmétiques, produits de santé naturels et médicaments en vente libre, en raison de la possibilité de lésions pulmonaires et de risque de cancer de l’ovaire.

Ces nouvelles recommandations élargiraient en fait les avertissements sur l’utilisation du talc, pour inclure des produits qui pourraient être inhalés par des adultes ou venir en contact avec les parties génitales féminines.

Une évaluation préalable finale réalisée par Santé Canada et Environnement Canada conclut que l’inhalation de particules libres de talc peut endommager les poumons, même chez les adultes. On vise donc ici les poudres pour bébés, qui faisaient déjà l’objet d’une mise en garde, mais aussi les poudres pour le corps et pour le visage chez les adultes. 

Par ailleurs, le talc pourrait causer un cancer de l’ovaire si des produits qui en contiennent viennent en contact avec les parties génitales des femmes et des filles. On pense aux lingettes pour le corps, aux poudres pour bébés ou le corps, aux crèmes pour l’érythème fessier et les éruptions cutanées, ainsi qu’aux bombes et produits moussants pour le bain. 

Santé Canada avait auparavant restreint l’utilisation du talc dans les produits à base de poudre pour les nourrissons et les enfants. Ottawa a exigé alors des étiquettes avertissant les parents de tenir la poudre éloignée du visage des enfants pour éviter l’inhalation.

Des restrictions supplémentaires sont maintenant proposées pour prévenir des risques d’inhalation pour les adultes et des liens avec le cancer de l’ovaire chez les femmes qui utilisent des produits à base de talc pour leurs soins personnels. Les Canadiens qui souhaitent faire part de leurs commentaires sur ces propositions de restrictions ont 60 jours pour le faire, jusqu’au 23 juin.

Santé Canada affirme que l’ingestion de talc n’est pas dangereuse, pas plus qu’un contact cutané avec des produits tels que le papier, la peinture, les plastiques ou la céramique qui contiennent ce minéral. Le talc peut également être utilisé sans danger dans le shampooing sec, la poudre pour les pieds, les produits de santé naturels et les médicaments sans ordonnance.

Le talc, un minéral naturel présent dans des gisements au Canada et à l’étranger, n’est pas non plus nocif pour l’environnement, selon les preuves scientifiques étudiées par Environnement Canada.

Laisser un commentaire