Sarkozy devra subir son procès pour les dépenses de sa campagne de 2012

PARIS — Le plus haut tribunal français a statué mardi que l’ancien président Nicolas Sarkozy devra subir son procès pour les dépenses excessives de sa campagne présidentielle de 2012.

La Cour de cassation a définitivement rejeté l’appel de M. Sarkozy, confirmant que l’affaire sera entendue par un tribunal criminel. La date du procès n’a pas été annoncée.

Selon les allégations, la campagne de M. Sarkozy aurait largement dépassé la limite légale de 22,5 millions d’euros et tenté de camoufler le tout frauduleusement.

Le procès tentera de déterminer si M. Sarkozy était au courant des fausses factures et des fraudes alléguées de sa campagne en lien avec la firme de relations publique Bygmalion, dont certains dirigeants ont reconnu l’existence de pratiques comptables frauduleuses.

M. Sarkozy a fait l’objet de multiples enquêtes pour corruption depuis la fin de son mandat de cinq ans en 2012.

Les plus populaires