Saskatchewan: Carla Beck élue cheffe du NPD, une première femme en 90 ans d’histoire

REGINA — Pour la première fois de ses 90 ans d’histoire, le Nouveau Parti démocratique (NPD) de la Saskatchewan est dirigé par une femme, Carla Beck, qui est députée de Regina-Lakeview à l’Assemblée législative.

Lors du congrès à la direction du parti tenu en fin de semaine à Regina, Mme Beck a devancé Kaitlyn Harvey, une avocate métisse de Saskatoon.

Carla Beck a reçu 3244 voix contre 1492 pour Kaitlyn Harvey. Le parti signale qu’environ 65 % de ses membres ont voté, ce qui représente une baisse par rapport aux 81 % des membres qui ont voté lors du congrès à la direction néodémocrate de 2018. À cette époque, le parti comptait 13 414 membres comparativement à 7294 aujourd’hui.

Les prochaines élections provinciales en Saskatchewan auront lieu dans plus de deux ans. Carla Beck a exprimé l’espoir de devenir la première femme à diriger le gouvernement de la Saskatchewan.

Pour ce faire, elle a expliqué dans son discours d’acceptation que le NPD de la Saskatchewan allait d’abord élaborer une liste de politiques afin d’établir une connexion avec la population. À son avis, trop d’électeurs de la province connaissent le NPD d’après ce que le Saskatchewan Party au pouvoir leur a dit. 

Lorne Calvert, qui était au congrès de dimanche, a été le dernier premier ministre du NPD, perdant le pouvoir en 2007 au profit du Saskatchewan Party alors dirigé par Brad Wall, qui a plus tard été remplacé par l’actuel premier ministre Scott Moe en 2018.

Le chef sortant du NPD Ryan Meili a annoncé sa démission en février pour permettre au parti de changer de nom. Carla Beck a reconnu que le sujet du changement d’image revenait souvent dans l’actualité, mais elle a exclu que le parti change de nom, préférant miser sur les changements dont le NPD fait les choses.

Dans son dernier discours à son parti, Ryan Meili a aussi fait allusion aux luttes intestines au sein du caucus, précisant que personne ne voudra se joindre à un parti où il y a de la discorde.

Le Saskatchewan Party détient actuellement 48 sièges à l’Assemblée législative et le NPD en a 12. Un autre siège est occupé par un député indépendant.

 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.