Scandale des admissions: un homme d’affaires de Vancouver clame son innocence

VANCOUVER — Un homme d’affaires de Vancouver accusé d’avoir participé au stratagème de pots-de-vin lié aux admissions dans les universités américaines clame son innocence.

Une équipe de trois avocats a diffusé un communiqué au nom de David Sidoo mercredi, un jour après que la Cour de district du Massachusetts eut déposé une nouvelle accusation contre lui.

Les avocats David Chesnoff, Richard Schonfeld et Martin Weinberg affirment que l’homme d’affaires conteste fermement le fondement juridique et factuel des accusations.

M. Sidoo a été accusé de complot en vue de blanchir de l’argent, mardi. Il faisait déjà face à une accusation de complot en vue de commettre une fraude par envois postaux et par voie électronique.

David Sidoo, un ancien joueur de football de 59 ans et un philanthrope bien connu, se retrouve parmi les dizaines de parents accusés dans cette affaire. Les actrices américaines Felicity Huffman et Lori Loughlin font aussi face à des accusations

Felicity Huffman et 12 autres parents ont accepté de plaider coupables, lundi. Lori Loughlin était parmi les 19 parents qui ont été accusés mardi de complot en vue de blanchir de l’argent.

M. Sidoo aurait payé 200 000 $ pour que quelqu’un passe un examen d’admission à la place de ses deux fils. Il est aussi accusé d’avoir payé un autre montant non divulgué pour que quelqu’un passe un examen de fin d’études secondaires à la place de son fils aîné.

Les plus populaires