Sécurité de la vieillesse: la modernisation d’un système dépassé est en route

OTTAWA — La ministre fédérale des Aînés affirme que les travaux de mise à jour du système informatique de gestion des prestations de la Sécurité de la vieillesse vers une nouvelle plateforme sont en bonne voie d’être terminés d’ici la fin de l’année.

Deb Schulte explique que la mise à niveau de 175 millions $ permettra de moderniser une technologie vieille d’un demi-siècle.

Le travail ne sera considéré comme achevé qu’après une période de «stabilisation» au cours de laquelle les responsables testeront la nouvelle plateforme pour s’assurer qu’il n’y a pas de problème, a dit Mme Schulte.

La ministre a ajouté que le gouvernement investira ce qui est nécessaire pour mettre à niveau les systèmes qui gèrent des milliards de dollars en prestations pour les personnes âgées, et pour améliorer les services.

La gestion des prestations de la Sécurité de la vieillesse repose sur l’un des nombreux systèmes gouvernementaux qui dépendent d’anciens langages informatiques et fonctionnent avec des technologies vieillissantes nécessitant beaucoup d’attention des informaticiens fédéraux.

Les documents d’information fournis au premier ministre Justin Trudeau après les élections indiquaient que ces systèmes et applications «essentiels à la mission» étaient en train de se détériorer et risquaient d’être défaillants, et nécessitaient une attention immédiate de son gouvernement.

Certains sont en fonction depuis près de 60 ans et s’appuient sur une «technologie dépassée» qui ne peut plus être maintenue, selon les documents obtenus par La Presse canadienne par l’entremise de la Loi sur l’accès à l’information.

Les Canadiens s’attendent à un environnement numérique beaucoup plus dynamique, ce qui nécessite de nouveaux systèmes améliorés, estime Mme Schulte.

«Nous n’allons pas compter les sous et risquer de compromettre le processus. Cela prend donc du temps, mais je veux m’assurer que les personnes âgées et les Canadiens savent que nous nous attardons à cet enjeu et que nous avons fait des progrès», a déclaré Mme Schulte en entrevue lundi.

Les plus populaires