Séoul songe à des restrictions sans précédent alors que le coronavirus se répand

SÉOUL, Corée, République de — La Corée du Sud a signalé 332 nouveaux cas de coronavirus, son neuvième jour consécutif d’augmentation de plus de cent cas. En réaction, le gouvernement réfléchit à des restrictions économiques sans précédent pour ralentir une résurgence qui menace de ruiner des efforts qui avaient été perçus comme une rare réussite contre le virus.

Samedi était le deuxième jour consécutif où les Centres coréens de contrôle et de prévention des maladies ont signalé une augmentation quotidienne de plus de 300, portant le total des neuf derniers jours à 2232. Le nombre de cas détecté à l’échelle nationale est désormais de 17 002, dont 309 décès.

Alors que la plupart des nouveaux cas provenaient de la région métropolitaine densément peuplée de Séoul, qui a été au centre des éclosions des dernières semaines, des infections ont également été signalées dans pratiquement toutes les grandes villes et agglomérations, ce qui fait craindre que la transmission échappe à tout contrôle.

Les églises ont été une source majeure de nouvelles infections dans la région de Séoul avant que les autorités ne les ferment cette semaine tout en augmentant les restrictions de distanciation physique, ce à quoi les autorités avaient résisté pendant des mois par souci économique.

Les boîtes de nuit, les bars à karaoké, les restaurants-buffets et les cafés de jeux vidéo de la grande région de la capitale ont également fermé leurs portes et les spectateurs ont de nouveau été bannis des matchs de baseball et de soccer.

Lors d’un point de presse sur le virus samedi, le premier ministre Chung Sye-kyun a déclaré que le gouvernement envisageait d’étendre ces mesures à l’échelle nationale alors que les agents de santé luttent pour identifier les foyers de transmissions et prédire les voies d’infections.

Jeong Eun-kyeong, directrice des Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC), a approuvé des restrictions encore plus strictes. S’il n’y a aucun signe que la propagation du virus ralentit après le week-end, elle a déclaré que le pays devrait envisager d’élever les mesures de distanciation physique au «niveau 3», ce qui comprend l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes, la fermeture des écoles, l’arrêt des sports professionnels et demander aux entreprises privées de faire travailler les employés à domicile.

Vendredi après-midi, plus de 700 infections ont été liées à une église de Séoul dirigée par un critique virulent du président du pays. Le pasteur de l’église Sarang Jeil, Jun Kwang-hun, a été hospitalisé lundi pour la COVID-19 après avoir participé à une manifestation antigouvernementale la semaine dernière où il a partagé un micro sur scène avec d’autres militants.

La police a effectué une descente dans l’église vendredi soir en essayant d’obtenir une liste complète de ses membres qui sont difficiles à contacter. Les agents de la santé publique ont utilisé les données de localisation des téléphones portables pour identifier quelque 15 000 personnes qui ont passé plus de 30 minutes dans la rue lors de la manifestation de samedi dernier et les ont alertées pour qu’elles se fassent dépister.

Laisser un commentaire
Les plus populaires