Services aux vétérans: Ottawa renonce à donner plus de temps aux fonctionnaires

OTTAWA — Le gouvernement fédéral renonce à son plan visant à donner aux fonctionnaires plus de temps pour répondre aux besoins des anciens combattants blessés ou malades qui demandent des prestations et un soutien.

L’idée avait été lancée l’automne dernier alors que le ministère des Anciens Combattants souhaitait donner aux vétérans une idée plus «réaliste» du délai auquel ils devraient s’attendre avant de recevoir des nouvelles de leur demande de soutien.

Cela faisait suite à des années de critiques et de plaintes de vétérans, dont certains auraient attendu des mois de plus que prévu avant d’obtenir de l’aide — et même de savoir simplement s’ils y étaient admissibles.

Mais le porte-parole du ministre des Anciens Combattants, Lawrence MacAulay, a indiqué mardi que l’idée avait été abandonnée à la suite de consultations avec des centaines d’anciens combattants et de proches.

Alex Wellstead soutient que le gouvernement est toujours déterminé à offrir plus rapidement et plus efficacement des prestations et des services aux anciens combattants.

À la fin de novembre 2018, le nombre de demandes de prestations d’invalidité des vétérans s’établissait à près de 40 000, soit une hausse de 11 000 en un an.

Les plus populaires