Sherbrooke: chauffeur d’autobus agressé à coups de bâton à cause d’un chat

Un chauffeur d’autobus de la Société de transport de Sherbrooke (STS) a été frappé à plusieurs reprises à coups de bâton de baseball, mercredi soir, dans le secteur de l’Université de Sherbrooke, le tout à cause d’un chat.

L’affaire a débuté lorsqu’un homme de 24 ans est monté à bord de l’autobus avec ses bagages et un chat dans une cage.

L’homme a laissé sortir le chat de sa cage dans l’autobus et le chauffeur l’a alors avisé que c’était interdit dans l’autobus.

«Le suspect a eu une réaction très agressive; il s’est mis à injurier le conducteur de l’autobus et au terme de cette altercation verbale, il a saisi un bâton de baseball qu’il avait dans ses bagages et a asséné des coups au conducteur», a relaté l’agent Samuel Ducharme, du Service de police de Sherbrooke.

Le chauffeur a tout de même réussi à aviser son superviseur, qui a suivi le suspect jusqu’à l’arrivée des policiers, qui ont procédé à son arrestation.

Charles Bolduc, âgé de 24 ans, a comparu jeudi au palais de justice de Sherbrooke, où il a été accusé d’agression armée causant des lésions corporelles, de voies de fait et de possession de stupéfiants.

«Il arrive que des conducteurs d’autobus nous appellent en renfort pour des individus qui peuvent être en boisson ou agressifs, mais on ne s’est jamais rendu à une aussi grave agression», a indiqué l’agent Ducharme.

Le président de la STS, Bruno Vachon, visiblement ébranlé à la suite de ces événements, a confirmé les dires du policier.

«De mémoire, il n’y a personne qui, d’une violence, de cette façon-là… Il y a eu des altercations mais d’une violence comme ça…», a-t-il laissé tomber devant les médias.

Le chauffeur a reçu son congé de l’hôpital, jeudi, souffrant d’une sévère fracture du nez et de contusions multiples.

Quant au chat, il a passé la nuit dans sa cage au poste de police et a été remis à un refuge par la suite.