Sievierodonetsk et Lysychansk résistent toujours

KYIV, Ukraine — La machine militaire russe a poursuivi lundi ses efforts féroces pour écraser les défenses de l’Ukraine, alors que les conséquences de la guerre pour l’approvisionnement en nourriture et en carburant pesaient de plus en plus sur les esprits du monde entier après les avertissements que les combats pourraient durer des années.

Dans la région de Louhansk, dans l’est de l’Ukraine, qui est devenue ces dernières semaines le point central de la tentative de Moscou d’imposer sa volonté à son voisin, les batailles ont fait rage pour le contrôle de plusieurs villages, a déclaré le gouverneur local.

Les villages se situent autour de Sievierodonetsk et de Lysychansk, deux villes de la région de Louhansk qui n’ont pas encore été capturées par les Russes, selon le gouverneur de Lougansk, Serhiy Haidai.

Les bombardements et les frappes aériennes russes sur la périphérie industrielle de Sievierodonetsk se sont intensifiés, a-t-il dit.

M. Haidai a déclaré lundi à l’Associated Press que la situation à Sievierodonetsk était «très difficile», les forces ukrainiennes gardant le contrôle d’une seule zone ― l’usine chimique d’Azot, où un certain nombre de combattants ukrainiens, ainsi qu’environ 500 civils, se terrent.

Les Russes continuent de déployer des troupes et du matériel supplémentaires dans la région, a-t-il indiqué.

«C’est juste l’enfer là-bas. Tout est englouti par le feu, les bombardements ne s’arrêtent même pas pendant une heure», a révélé M. Haidai dans des commentaires écrits.

Seule une fraction des 100 000 personnes qui vivaient à Sievierodonetsk avant la guerre restent dans la ville, sans électricité, sans communications, sans nourriture ni médicaments.

Même ainsi, a dit  M. Haidai, la résistance ukrainienne acharnée empêche Moscou de déployer ses ressources dans d’autres parties du pays.

Troupes épuisées

Le ministère britannique de la Défense a noté que la guerre n’évolue pas de manière favorable pour la Russie, malgré ses moyens militaires supérieurs.

Les troupes terrestres russes sont «épuisées», a déclaré lundi le ministère de la Défense dans un rapport du renseignement. Il a blâmé le faible soutien aérien pour la difficulté de la Russie à progresser plus rapidement sur le terrain.

Partout dans le monde, les automobilistes repensent leurs habitudes et leurs finances personnelles dans un contexte de flambée des prix de l’essence et du diesel, alimentée par la guerre de la Russie en Ukraine ainsi que par le rebond mondial de la pandémie de COVID-19. Les prix de l’énergie sont un facteur clé de l’inflation qui augmente dans le monde entier et rend le coût de la vie plus cher.

Les hauts diplomates de l’Union européenne se sont réunis lundi à Luxembourg pour des entretiens axés sur l’Ukraine et la sécurité alimentaire.

Le chef de la politique étrangère de l’UE, Josep Borrell, a appelé la Russie à lever ses blocages des ports ukrainiens pour aider à livrer les millions de tonnes de céréales qui attendent d’être exportées.

«J’espère ― plus que j’espère, j’en suis sûr ― que les Nations Unies finiront par parvenir à un accord, a déclaré M. Borrell. C’est inconcevable, on ne peut pas imaginer que des millions de tonnes de blé restent bloqués en Ukraine alors que dans le reste du monde, les gens souffrent (de) la faim. C’est un véritable crime de guerre… Vous ne pouvez pas utiliser la faim des gens comme arme de guerre.»

L’aide financière aux enfants déplacés par la guerre en Ukraine devait provenir d’une source improbable plus tard lundi, alors que le journaliste russe Dmitry Muratov cherchera à vendre aux enchères sa médaille du prix Nobel de la paix à New York.

M. Muratov a reçu la médaille d’or en octobre 2021. Il a aidé à fonder le journal russe indépendant Novaya Gazeta et était le rédacteur en chef de la publication lors de sa fermeture en mars, au plus fort de la répression du Kremlin contre les journalistes et de la dissidence publique à la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

M. Muratov avait déjà annoncé qu’il faisait don à une association caritative du prix en espèces de 500 000 $ US qui accompagnait le prix. Les bénéfices iront directement à l’UNICEF dans ses efforts pour aider les enfants déplacés par la guerre en Ukraine.

Dans d’autres développements lundi:

— Un gouverneur russe a déclaré que le bombardement ukrainien d’un village russe près de la frontière avec l’Ukraine avait blessé une personne. Une centrale électrique a été touchée, laissant des parties du village sans électricité, selon Alexander Bogomaz, gouverneur de la région de Bryansk.

– L’armée russe a dit avoir touché un aérodrome dans la région d’Odessa, dans le sud de l’Ukraine, avec un missile, détruisant deux drones Bayraktar et une station de contrôle de drones. Le porte-parole du ministère de la Défense, Igor Konashenkov, a expliqué qu’un missile Oniks de haute précision avait touché un aérodrome d’Artsyz dans la région d’Odessa. Plus tôt lundi, l’armée ukrainienne a assuré que son système de défense aérienne avait dissuadé deux frappes aériennes sur la région d’Odessa, détruisant les missiles entrants. Les rapports contradictoires n’ont pas pu être immédiatement réconciliés.

– Le gouverneur russe de Crimée a dit que des «unités ennemies» avaient frappé des plates-formes de forage opérant au large de la péninsule, que la Russie a annexée à l’Ukraine en 2014. Sergei Aksyonov a déclaré que 12 personnes se trouvaient sur les plates-formes à ce moment. Cinq ont été secourues et trois ont été blessées, a-t-il indiqué dans un bref communiqué sur les réseaux sociaux. On ne savait pas immédiatement ce qui était arrivé aux quatre autres personnes. Il n’a pas précisé comment la frappe signalée avait été menée ni combien de plates-formes avaient été touchées. Il n’était pas non plus clair si les plates-formes foraient pour le pétrole ou le gaz. Il n’y a pas eu de commentaire immédiat du gouvernement ukrainien.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.