Singh continue sa campagne sur le logement abordable en Colombie-Britannique

CAMPBELL RIVER, C.-B. — Au seizième jour de la campagne, le chef néo-démocrate était encore en Colombie-Britannique et parlait encore de logement abordable.

Jagmeet Singh se concentre sur cette région du pays et sur cet enjeu qui peuvent lui rapporter le plus de votes.

Jeudi, il a promis non seulement qu’un gouvernement néo-démocrate construirait 500 000 logements abordables et sociaux, mais aussi qu’il offrirait une «prestation locative», soit une aide financière aux locataires qui consacrent plus de 30 pour cent de leur revenu à leur loyer. L’aide financière pourrait atteindre un maximum de 5000 $.

S’il convient que la construction de 500 000 logements prendrait du temps, il veut pouvoir aider financièrement dès maintenant les locataires pris avec des loyers trop élevés. Sa promesse, calcule-t-il, pourrait bénéficier à 500 000 familles canadiennes.

Le coût estimé de cette prestation locative s’élèverait à 1,35 milliard $ par année, dont 450 millions $ proviendraient de la contribution des provinces.

«Cela va faire une différence pour les familles qui n’ont pas les moyens de payer les factures, pour les familles qui doivent faire des choix difficiles entre payer l’épicerie ou payer le loyer», a commenté M. Singh sur le lieu d’un chantier de construction à Campbell River.

Jagmeet Singh a attaqué le chef libéral Justin Trudeau pour ce qu’il qualifie de «manque de sérieux» face à la crise du logement qui sévit à plusieurs endroits à travers le pays, et pas seulement dans les grandes villes, a tenu à spécifier le chef néo-démocrate.

«Au lieu de prendre le problème au sérieux, il se réjouit d’un côté que l’économie va bien, mais il investit 19 pour cent moins d’argent que (l’ex-premier ministre conservateur) Stephen Harper dans le logement abordable, a-t-il dénoncé. En quoi cela est-il une réaction sérieuse à une crise aussi grave?»

D’après les chiffres avancés par le Nouveau Parti démocratique, environ 4,7 millions de foyers canadiens sont locataires et environ 20 pour cent des Canadiens consacrent 50 pour cent de leur revenu à payer leur loyer et les commodités de base.

Par ailleurs, M. Singh compte rester dans l’ouest du pays vendredi pour participer à la manifestation pour le climat à Victoria.

Il a dit qu’il n’était pas surpris que le chef conservateur Andrew Scheer boude les événements organisés à travers le pays. Il s’en est cependant pris au chef libéral qui, selon lui, n’a que des «promesses vides» à offrir à la jeunesse qui, elle, réclame des gestes concrets pour l’environnement. 

M. Singh a également profité de son point de presse quotidien pour faire des reproches au Bloc québécois.

Les bloquistes promettent de déposer un projet de loi au Parlement fédéral qui obligerait à donner et recevoir les services de l’État à visage découvert, comme la loi sur la laïcité au Québec. M. Singh s’oppose à pareille initiative et accuse le Bloc québécois de soulever cet enjeu en campagne électorale fédérale seulement pour provoquer «la chicane».

Les plus populaires