Au sommaire du numéro de décembre

Les conseils d’une vingtaine d’experts pour nous aider à préserver notre santé mentale et vivre les prochains mois de pandémie le plus sereinement possible. Aussi, ces scientifiques qui veulent sauver la planète, pourquoi le système scolaire ontarien fonctionne et jusqu’où ira Fortnite.

Vous n’êtes pas encore abonné ?
Abonnez-vous  !

En couverture

Comment aller mieux
Traverser une crise dont on ignore comment et quand elle se terminera, c’est sacrément dur pour le moral. Voici les conseils d’une vingtaine d’experts pour nous aider à préserver notre santé mentale et vivre les prochains mois de pandémie le plus sereinement possible.

Aussi dans ce numéro

Le bon élève d’à côté
Un taux de diplomation qui frôle les 90 % et des écoles qui passent au mode virtuel en quelques jours. Non, on ne parle pas de la Scandinavie, mais de l’Ontario. Plongée dans un système d’enseignement public qui fonctionne.

Moi, je pense que…
Dans cet extrait de son essai Nous méritons mieux, Marie-France Bazzo déplore la trop grande place accordée à l’opinion de tout un chacun, un phénomène auquel elle avoue avoir elle-même participé. 

Jusqu’où ira Fortnite ?
Le jeu en ligne Fortnite était déjà un phénomène pop planétaire quand il s’est transformé, pendant le confinement, en plateforme de divertissement multimédia. Demain, il pourrait bien devenir le principal espace de socialisation de l’espèce humaine. Rêve ou cauchemar ?

Ces scientifiques qui veulent sauver la planète
Portraits de six scientifiques québécois qui œuvrent à trouver des solutions concrètes aux problèmes créés par les changements climatiques. 

La reine du roman historique
Louise Tremblay d’Essiambre a publié 52 livres et en a vendu plus de 2,5 millions au Canada et en Europe, tout en élevant neuf enfants. Ce véritable phénomène de l’édition québécoise n’a jamais gagné de prix littéraire, apparaît rarement dans les médias et n’a même pas sa page Wikipédia. Mais qui est-elle ?

Chez nos chroniqueurs

  • Chantal Hébert soulève quelques ressemblances entre les stratégies politiques de Justin Trudeau et Stephen Harper.
  • Pierre Fortin assure que les innovations technologiques ne font pas diminuer l’emploi.
  • Philippe J. Fournier revient sur l’une de ses nuits passées à l’Observatoire du Mont-Mégantic.
  • Alain Vadeboncœur soutient que les failles du système de santé mis en lumière par la pandémie étaient déjà connues.
  • David Desjardins croit qu’il est possible de mieux douter.
  • Mathieu Charlebois répond à nos questionnements existentiels.

Vous pouvez en apprendre davantage sur tous les sujets couverts dans notre édition de novembre 2020.

Laisser un commentaire