Sondage: 66 % des Canadiens maintiendront la distanciation physique

OTTAWA — Un nouveau sondage conclut que 66 % des Canadiens n’ont pas l’intention d’assouplir la mesure de distanciation physique de deux mètres qui a été demandée par les autorités sanitaires pour amoindrir la transmission du coronavirus.

Le sondage Léger ajoute que si la distanciation suggérée était réduite, moins de la moitié des répondants seraient à l’aise de prendre part à des activités collectives, comme par exemple la fréquentation d’une salle de cinéma.

À peine 12 % des Canadiens favorisent la réduction de la distanciation proposée à 1,5 mètre, comme le proposent plusieurs pays d’Europe.

Seulement 10 % approuvent qu’on la ramène à 1 mètre, le minimum recommandé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Dans un tel cas, 40 % des répondants au sondage seraient à l’aise de manger au restaurant, 28 % d’aller dans une salle de cinéma, 24 % de s’entraîner un gymnase et 21 % de fréquenter un bar ou une boîte de nuit.

À la lumière de ces résultats, le vice-président exécutif de la firme Léger, Andrew Enns, conclut que malgré la baisse récente du nombre de cas de COVID-19 au Canada, le coronavirus suscite une anxiété persistante chez les Canadiens.

D’ailleurs, le sondage réalisé en collaboration avec l’Association des études canadiennes révèle que 74 % des répondants s’attendent à ce qu’une seconde vague de la pandémie surgisse.

Le sondage a été mené sur le web du 19 au 21 juin auprès de 1521 adultes canadiens; aucune marge d’erreur ne peut lui être attribuée.

 

Les plus populaires