Sondage: encore du chemin à parcourir avant d’atteindre l’égalité des sexes

OTTAWA — Un nouveau sondage laisse entendre que la plupart des Canadiens croient qu’il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour parvenir à l’égalité des sexes dans le pays.

Les résultats du sondage eux-mêmes soulignent la grandeur du défi, les femmes étant beaucoup plus susceptibles que les hommes de dire que l’égalité reste hors de portée dans une multitude de domaines.

Dans l’ensemble, 63 % des répondants au sondage, mené par Léger et l’Association d’études canadiennes, ont déclaré que l’égalité entre les hommes et les femmes n’a pas été atteinte.

Mais les femmes interrogées étaient beaucoup plus pessimistes: 73% ont déclaré que l’égalité n’avait pas été réalisée, contre 53% des hommes.

Dans l’ensemble, une majorité a déclaré que l’égalité avait été définitivement ou «dans une certaine mesure» atteinte à la maison, dans les milieux sociaux, dans les médias, au travail, dans les sciences et en politique. Seulement 44 % ont dit la même chose concernant le sport.

Mais encore une fois, les hommes interrogés étaient beaucoup plus susceptibles que les femmes, jusqu’à 20 points de pourcentage, à dire que l’égalité a été réalisée dans ces domaines.

Par exemple, 80 pour cent des hommes, mais seulement 68 pour cent des femmes, ont déclaré que l’égalité avait été réalisée, au moins dans une certaine mesure, à la maison.

Le même écart entre les sexes était évident lorsqu’on demandait aux répondants si l’égalité a été réalisée dans d’autres domaines. Ainsi, 73 % des hommes interrogés estimaient que l’égalité avait été atteinte dans les médias, comparativement à 57 % chez les femmes. Le taux de réponses positives est de 68 % contre 50% dans le monde du travail, de 64 % contre 48 % dans les sciences, de 64 % contre 44 % sur la scène politique, de 48 % contre 41 % dans les sports et de 71 % contre 58 % sur le plan social.

Le sondage dévoile également que 73 % des femmes interrogées croient que les hommes sont mieux payés pour accomplir le même travail. Seulement 49 % des hommes interrogés étaient d’accord avec cette affirmation.

Une majorité de femmes (57 %) a déclaré que les organisations publiques devraient mettre en œuvre des quotas pour garantir un nombre minimum de femmes dans leurs conseils d’administration. Seulement 34% des hommes partageaient cette opinion.

Le sondage en ligne auprès de 1 532 adultes canadiens a été mené du 26 au 28 février. On ne peut lui attribuer une marge d’erreur, car les sondages sur Internet ne sont pas considérés comme des échantillons aléatoires.

Laisser un commentaire