Sondage Léger: dépenses des Fêtes de cette année semblables à 2021

MONTRÉAL — Malgré les difficultés financières éprouvées par de nombreux Canadiens aux prises avec une flambée des prix à la consommation, la plupart d’entre eux entendent dépenser pendant la période des Fêtes à peu près le même montant, soit 790 $, qu’ils prévoyaient dépenser en 2021. 

Un sondage réalisé par la firme Léger et publié lundi par le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) précise toutefois que comme les années passées, ce montant devrait être inférieur à la moyenne au Québec, où il ne devrait s’élever qu’à 588 $ en 2022.

Le sondage rapporte que six répondants sur 10 rechercheront plus les aubaines que par les années passées et que cette tendance entraînera un début hâtif du magasinage des Fêtes. En 2022, 35 % des consommateurs prévoient amorcer leur magasinage des Fêtes en novembre; 28 % entendent magasiner lors du Vendredi fou, 21 % lors du Cyberlundi et de la semaine du Cyberlundi, et 18 % lors des soldes d’après Noël.

On s’attend à ce que 63 % des achats se fassent en magasin, soit une proportion semblable à celles des deux années précédentes, et que 37 % soient faits en ligne. En 2019, avant la pandémie de COVID-19, on prévoyait que 72 % des achats se fassent en magasin, et 28 %, en ligne.

Les analyses avancées de Léger suggèrent que 44 % des Canadiens chercheront à acheter des cartes-cadeaux cette année, et que parmi eux, 15 % déclarent qu’ils dépenseront plus pour l’achat de cartes-cadeaux que l’an dernier.

Les catégories de produits qui concentreront le plus les dépenses des Canadiens ont changé avec la perspective d’un plus grand nombre de rencontres en personne. Par conséquent, les détaillants de produits alimentaires et de boissons, les fournisseurs de services alimentaires et les restaurants enregistreront les gains les plus importants à cet égard.

D’autre part, 74 % des Canadiens et 69 % des Québécois sont d’avis qu’il est important d’effectuer des achats locaux; 42 % des Canadiens prévoient faire leurs achats chez des détaillants locaux cette année.

Michel Rochette, président pour le Québec du Conseil canadien du commerce de détail, observe que les Québécois reviennent aux célébrations en personne et aux achats dans les magasins cette année et qu’ils ont hâte de retrouver un sentiment festif. À son avis, les défis sanitaires des dernières années et les préoccupations financières existent toujours, mais les Québécois sont déterminés à ne pas laisser ces problèmes gâcher leurs célébrations cette année. 

Les observations de Léger dans le Canada atlantique indiquent que 72 % des répondants sont plus susceptibles de s’en tenir à leur budget, contre 62 % à l’échelle nationale. Ils sont aussi davantage préoccupés dans cette région par la possibilité que l’inflation et le coût de la vie affectent leur magasinage des Fêtes. En revanche, ils prévoient dépenser plus que la moyenne nationale, soit 874 $ contre 790 $.

Le cinquième sondage annuel du CCCD sur le magasinage des Fêtes a été réalisé du 9 au 23 août auprès de 2505 Canadiens d’âge adulte. Un échantillon probabiliste de même taille aurait une marge d’erreur de plus ou moins 2 %, 19 fois sur 20.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.