Sondage: les gens s’ennuient des routines, des accolades, des voyages et des restos

OTTAWA — Un sondage de l’Institut Angus Reid observe que ce que les Canadiens s’empresseront le plus de faire lorsque la pandémie de COVID-19 aura pris fin sera de reprendre leurs routines sans se soucier du coronavirus (44 %), de distribuer accolades et poignées de main (43 %) et de voyager à l’étranger (42 %). 

La possibilité de partager des repas au restaurant suit à 32 %. 

Une analyse régionale des données du sondage publié mardi dernier démontre que 51 % des répondants de la Colombie-Britannique ont hâte aux accolades, le pourcentage le plus élevé au Canada devant celui du Québec, à 48 %.  

À l’échelle du pays, 11 % des personnes interrogées ont dit avoir hâte de faire la fête, en huitième place des priorités d’après-pandémie, mais au Québec, ce pourcentage est de 19 %, de loin le plus élevé au Canada. Le pourcentage n’est que de 8 % dans le Canada atlantique.   

Et les Québécois sont aussi ceux qui envisagent le plus un retour dans les bars et les restaurants, à 45 %, comparativement à un peu plus de 30 % pour les répondants de l’Ontario.  

Les personnes interrogées dans le Canada atlantique, à au moins 60 %, sont ceux qui ont le plus hâte de reprendre leurs routines quotidiennes. La proportion de 33 % à cette question observée au Québec est la plus faible au pays.   

Un autre volet du sondage démontre que 63 % des répondants ne prévoient pas de retour à la vie normale avant l’automne prochain. Un Canadien sur cinq s’attend même à ce que la vie au Canada ne soit plus jamais la même qu’avant la pandémie.  

Le sondage a été réalisé du 8 au 11 décembre auprès d’un panel de 1603 Canadiens d’âge adulte réuni par l’Institut Angus Reid. À des fins de comparaison, la marge d’erreur peut être établie à 2,4 %, 19 fois sur 20.

Laisser un commentaire