Sondage: perception variable du travail policier selon l’origine ethnique

OTTAWA — Les Canadiens ont généralement une perception favorable du travail de la police dans leur communauté, mais cette approbation est moins forte chez les Autochtones, les minorités visibles et les Canadiens plus jeunes.

Un sondage réalisé il y a quelques semaines par l’Institut Angus Reid précise que 77 % des répondants à la peau blanche sont très favorables ou favorables au travail des policiers qui les desservent. Cet appui chute à 72 % chez les Autochtones et à 67 % chez les minorités visibles.

La faveur est beaucoup plus faible chez les répondants âgés de 18 à 24 ans: à peine 51 % d’entre eux ont une perception favorable du travail des policiers.

Le sondage indique que l’appui à la police augmente avec l’âge, pour atteindre 86 % chez les Canadiens âgés de 65 ans et plus.

Les répondants les plus jeunes ont été plus nombreux que ceux des autres catégories d’âge à avoir eu au moins une interaction directe avec des agents de police au cours des cinq dernières années. Parmi les répondants ayant eu davantage affaire à des policiers, les Autochtones ont été les plus nombreux à préciser que leur expérience avait été négative.

Le sondage a été réalisé en ligne entre les 26 août et 1er septembre derniers auprès de 5005 adultes; aucune marge d’erreur n’a pu être calculée.

 

Laisser un commentaire