Sondage SOM pour Cogeco Nouvelles: peu de pardon pour l’inconduite sexuelle

MONTRÉAL — Un peu plus du tiers des répondants à un sondage de la maison SOM mené pour Cogeco Nouvelles croient que des personnalités publiques soupçonnées d’inconduite pourraient revenir dans l’espace public.

Cette proportion est de 39 pour cent dans le cas du chef cuisinier Giovanni Apollo, de 35 pour cent pour le producteur et animateur Éric Salvail, de 20 pour cent pour le comédien Gilbert Sicotte et de 14 pour cent pour le fondateur de Juste pour rire, l’homme d’affaires Gilbert Rozon.

Un traitement médiatique équitable a été souligné par les répondants pour tous, à l’exception de Gilbert Sicotte. Dans son cas, 51 pour cent des gens estiment qu’il n’a pas été traité équitablement.

On a aussi demandé aux 1026 adultes sondés sur le Web du 30 janvier au 1er février s’il y aura évolution durable des relations hommes-femmes dans la société québécoise. À 80 pour cent, ils ont répondu certainement ou probablement.

Les plus populaires