Sondage sur les mesures liées à la COVID-19 à Pâques: c’en est trop pour plusieurs

Le fait de vivre une deuxième fin de semaine de Pâques sous de strictes mesures sanitaires liées à la pandémie de COVID-19 semble avoir eu raison de la patience et de la tolérance de plusieurs Canadiens.

Les données d’un sondage mené en ligne auprès de 2000 répondants démontrent qu’entre les 15 et 25 mars, 40 % des répondants étaient à l’aise de participer à des réunions familiales et que 25 % pensaient que les gouvernements exagéraient les risques que pose la COVID-19.

Le sondage de la firme Léger mené en collaboration avec l’Association d’études canadiennes et l’Université du Manitoba a été réalisé avant que les premiers ministres du Québec et de l’Ontario, François Legault et Doug Ford, aient procédé à des resserrements des mesures sanitaires et aient exhorté les gens à éviter les rencontres dans les maisons.

Jack Jedwab, de l’Association d’études canadiennes, croit qu’à cette période de l’année, les gens ont beaucoup de difficultés à obéir à la demande d’éviter les rassemblements, même s’il croit que c’est ce qu’il faut faire.

Au Québec, pendant au moins une dizaine de jours, les citoyens de Québec, Lévis et Gatineau doivent se conformer depuis jeudi soir à de nouvelles contraintes sanitaires et à un resserrement des directives de confinement. Ces trois villes, où la situation est jugée critique, reviennent au palier d’alerte rouge et sont mises sur pause, avec notamment la fermeture d’une multitude d’établissements commerciaux non-essentiels.

En Ontario, le premier ministre Ford a déclaré jeudi que les nouvelles mesures entreraient en vigueur ce samedi et se poursuivraient pendant au moins quatre semaines. Il a demandé aux Ontariens de limiter les déplacements à l’extérieur de la maison aux nécessités telles que la nourriture, les médicaments et d’autres services essentiels, mais il s’est abstenu d’imposer une ordonnance de maintien à domicile comme il l’a fait en janvier dernier.

La firme Léger signale que son sondage devrait comporter une marge d’erreur de 1,9 %, 19 fois sur 20, bien qu’une marge d’erreur ne soit pas habituellement attribuée dans un sondage en ligne.

Laisser un commentaire