Souveraineté de Taiwan: des Sino-Canadiens appuient la position de la Chine

VANCOUVER — Un conseiller du gouvernement de la Colombie-Britannique espère que le Canada atténuera ses encouragements à l’égard des États-Unis à propos des tensions dans le détroit de Taiwan, après que Pékin ait menacé le Canada de mesures énergiques s’il s’immisçait dans la souveraineté chinoise.

David Choi, qui dirige le Congrès national des Canadiens d’origine chinoise, affirme que le Canada s’écarte de ce qu’il appelle son rôle traditionnel de pacificateur.

M. Choi a fait ces commentaires après qu’un groupe de parlementaires canadiens ait annoncé son intention de se rendre à Taïwan cet automne, suivant les traces de la présidente du Congrès américain, Nancy Pelosi, dont la visite le mois dernier a provoqué une réaction de colère de Pékin.

David Choi pense que 1,8 million de Canadiens d’origine chinoise seraient «dégoûtés» si Taïwan était utilisée comme un pion dans un conflit entre superpuissances.

Un groupe de 87 associations sino-canadiennes a récemment signé une lettre ouverte condamnant la visite de Nancy Pelosi et soutenant la vision de Pékin de Taiwan comme étant une province séparatiste.

La lettre ouverte a été publiée le 16 août, le jour même où le Groupe d’amitié Canada-Taïwan des parlementaires a annoncé sa visite.

Angel Liu, directrice générale du Bureau économique et culturel de Taipei à Vancouver, dit qu’elle est au courant de la lettre, mais que les Taïwanais d’outre-mer n’acceptent pas son point de vue.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.