Spectacle d’envergure sur les ondes des quatre grands réseaux de télévision

MONTRÉAL — Les téléspectateurs ont savouré une dose de réconfort et de défoulement lors de l’émission «Tout le monde ensemble» diffusée simultanément lundi soir sur les ondes des quatre grands réseaux de télévision du Québec.

«On se réunit devant nos télés pour passer du bon temps et surtout garder le moral», a résumé d’entrée de jeu Véronique Cloutier, l’une des co-animatrices, avec Jean-Philippe Dion, Marie-Lyne Joncas et Pierre-Yves Lord.

Des refrains populaires se sont enchaînés tout au long de la soirée diffusée en direct de la Place des Arts à Montréal.

L’émission s’est ouverte sur un medley au cours duquel les animateurs ont notamment constaté que les Québécois ont vu au cours des derniers mois leurs collègues sous un nouvel angle, si bien que certains ont laissé «tomber la, tomber, tomber, tomber la chemise» et qu’avec un masque tout le monde peut avoir un «P-p-p-poker face, p-p-poker face», reprenant les paroles du succès de Lady Gaga.

Deux écrans géants permettaient d’observer des dizaines de citoyens depuis «leur salon» qui avaient un point en commun: célébrer leur anniversaire le jour même, un événement qui passe habituellement «dans le beurre» étant donné qu’il a lieu durant le temps des fêtes.

Un enfant fêtant ses cinq ans et dont le voyage à Disney a été remis ainsi qu’une femme de 96 ans ont été virtuellement salués. Un homme qui fêtait avec ses proches s’est fait chanter «Ouvre tes yeux Simon!» par le groupe Les Trois Accords, qu’il aime particulièrement.

Les acteurs Debbie Lynch-White et Benoit McGinnis se sont adonnés au karaoké, l’un de leurs «sports préférés». Se sont succédé «J’irai où tu iras» de Céline Dion et «Voyager sans toi» de Mario Pelchat, avant que ne monte sur scène Marie Denise Pelletier, Boom Desjardins et Martine St-Clair qui ont respectivement chanté «Tous les cris, les S.O.S.», «Juste pour voir le monde» et «On va s’aimer».

Deux humoristes ont été mis à l’honneur. «C’est quoi la première règle? Un beau cadrage», a lancé Phil Roy avant d’aller à la webcam d’une famille où on voit qu’il reste même «de la place pour une autre personne, mais ils ne peuvent pas parce que c’est une bulle».

«Ma belle Linda, ouvre ta caméra. Mon beau Ghyslain, mets-toi su’mute, on entend ton chien», s’est par la suite amusé dans un numéro tout en chanson l’humoriste Mathieu Dufour au sujet des visioconférences sur Zoom. «À ta place, je repeinturerais la cuisine pis je ferais trois, quatre rénovations parce qu’on n’est pas encore sorti de la deuxième vague», a-t-il aussi suggéré.

Une vidéo dans laquelle les chanteurs Vincent Vallières et Émile Bilodeau sillonnent les rues de Magog, en Estrie, sur un char allégorique pour «amener de la chaleur, de l’énergie», a été présentée. En plus de chanter des succès comme «J’en ai plein mon cass» et «Homme de rien», ils ont notamment constaté que «c’est une dure d’année pour les bonhommes de neige aussi».

Depuis Moncton, au Nouveau-Brunswick, l’autrice-compositrice-interprète acadienne et «amatrice de bingo» Lisa LeBlanc, a enfilé ses vêtements de «Belinda» pour chanter sur des airs disco «Mon sport préféré», une chanson qui parle du fameux jeu de loto.

Les Silver Foxes, un groupe qu’ont formé Roch Voisine, Sylvain Cossette, Bruno Pelletier, Patrick Norman et le guitariste Jeff Smallwood a offert une prestation sur scène. Dans les derniers mois, ils ont «enflammé les réseaux sociaux», a souligné Marie-Lyne Joncas en les présentant.

Damien Robitaille a fait chanter et danser des enfants rassemblés dans une cour d’école. Ariane Moffatt a pour sa part voulu «offrir de l’espoir» à ceux qui ont été frappés par la pandémie dans une chanson tournée dans un café ou un bar où les chaises étaient rangées sur les tables.

Sur scène, le groupe 2Frères a chanté «Léo Gagné», Ludovick Bourgeois a offert un extrait de son succès «Que sera ma vie» et les artistes autochtones Samian et Florent Vollant ont chanté «Tshinanu».

Le groupe Mes Aïeux a fait «taper du pied» en enchaînant des chansons traditionnelles.

«2020 tire à sa fin. Pis on va se le dire: « Bon débarras », a tranché Stéphane Archambault après quelques notes le chanteur du groupe Mes Aïeux. Ça doit ben faire 1000 ans, au moins, qu’on s’est pas pris dedans nos bras. C’t’un peu étrange de faire la fête tout le monde tout seul dans son p’tit coin. Quand le printemps ouvrira la fenêtre, on se fera le plus gros des câlins.»

C’est sur sa chanson «Rester debout» que Richard Séguin a conclu l’émission. L’animatrice Véronique Cloutier a préalablement imploré les téléspectateurs de prendre soin d’eux et des autres.

«Souhaitons-nous collectivement la santé, du courage, de la bienveillance, de la tolérance et surtout beaucoup, beaucoup d’amour, a-t-elle dit. On garde le moral. On est tout près de la ligne d’arrivée.»

Le spectacle musical d’une heure et demie était financé par le gouvernement du Québec. Il avait pour objectif d’offrir à la population une occasion de fêter, dans le confort de leur foyer, sur des airs de chansons québécoises.

Laisser un commentaire