Stephen Harper reçoit les plus grands honneurs du gouvernement ukrainien

OTTAWA – L’ex-premier ministre Stephen Harper a reçu cette semaine les plus grands honneurs de l’Ukraine.

Alors que l’ancienne république soviétique célèbre cette semaine le 25e anniversaire de son indépendance, le président du pays, Petro Porochenko, a décoré M. Harper de l’Ordre de la liberté. Cette récompense a été attribuée au fil du temps à des diplomates de l’OTAN ou de la Commission européenne, par exemple.

Le premier ministre conservateur avait mené la charge pour expulser la Russie du G8 à la suite de l’annexion par Moscou en 2014 de la Crimée, une péninsule russophone du sud de l’Ukraine.

Le gouvernement de M. Harper a aussi consacré des millions de dollars à la formation des militaires ukrainiens et à diverses formes d’aide à ce pays.

M. Harper n’a pas été le seul Canadien à recevoir des honneurs de Kiev cette semaine: l’ex-ministre du Multiculturalisme Jason Kenney, le député libéral Borys Wrzesnewskyj et d’autres membres de la communauté ukrainienne au Canada ont aussi été salués pour leur contribution.

M. Harper s’est dit grandement honoré de cette récompense. Sur son fil Twitter, il a toutefois souhaité que le monde ne perde pas «de vue l’agression de Poutine en Ukraine et l’occupation illégale qu’elle subit».

«Je rêve du jour où la liberté et le territoire ukrainiens ne seront plus menacés par le régime Poutine», peut-on lire.

On s’attend à ce que M. Harper demeure impliqué dans les dossiers internationaux lorsqu’il quittera son siège de député de Calgary — probablement d’ici la prochaine réunion du caucus conservateur, en septembre, avant la rentrée parlementaire aux Communes.

L’ex-premier ministre devrait éventuellement ouvrir un bureau de services-conseil à l’entreprise, spécialisé notamment en affaires internationales.