Opération contre un réseau de trafic de stupéfiants actif dans l’Est du Québec

MONTRÉAL — Plus de 150 policiers ont été mobilisés mercredi pour effectuer des perquisitions au Québec et au Nouveau-Brunswick.

L’opération visait un réseau de trafic de stupéfiants qui est directement relié à des membres influents des Hells Angels.

Lors de cette opération, les enquêteurs de l’Escouade nationale de répression du crime organisé (ENRCO) ont procédé à 35 perquisitions. Aucune arrestation n’a toutefois été réalisée. Le réseau auquel s’intéresse la police est actif dans l’Est-du-Québec, notamment au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine.

Ann Mathieu, de la Sûreté du Québec (SQ), a précisé qu’une quinzaine de résidences, deux commerces et 18 véhicules étaient visés par les perquisitions. Au Québec, l’opération s’est déroulée à Longueuil, Brossard, Drummondville, Scott, Sainte-Marguerite, Mascouche, Blainville et Saint-Jérôme. Au Nouveau-Brunswick, une division de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a collaboré à l’opération à Edmundston et à Sainte-Anne-de-Madawaska.