Succession de Sophie Brochu à Hydro-Québec: le PQ veut impliquer l’opposition

QUÉBEC — Le chef du Parti Québécois (PQ), Paul St-Pierre Plamondon, réclame que la personne qui succédera à Sophie Brochu à la direction d’Hydro-Québec obtienne l’appui d’au minimum deux des partis d’opposition à l’Assemblée nationale.

Le chef péquiste soutient que gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ) doit aussi assurer que la nomination soit apolitique et qu’elle ait lieu au terme d’une audience accordée à chaque parti avec la personne candidate.

Paul St-Pierre Plamondon veut assurer que l’indépendance d’Hydro-Québec soit maintenue. Il signale que la société d’État est hautement stratégique au Québec et qu’il est important qu’elle conserve une saine distance face au monde politique. 

Dans un communiqué, le chef du Parti québécois précise que l’appui de la nomination par au moins deux partis d’opposition «est le minimum, vu l’importance du poste et vu les changements en matière d’orientation et de gouvernance que le gouvernement veut apporter’’.

Pour que l’opposition puisse appuyer une candidature, il est nécessaire, ajoute-t-il, que chaque parti ait une audition avec la personne retenue afin de connaitre sa vision stratégique. 

Il rappelle que les enjeux liés à l’hydroélectricité au Québec sont cruciaux pour l’atteinte d’objectifs en matières de lutte aux changements climatiques et de développement économique. 

Le chef péquiste se demande si le premier ministre François Legault et son ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, recherchent une personne qui se pliera à leurs volontés ou s’ils accepteront une personne qui aura le courage de leur dire non, lorsque nécessaire.

Paul St-Pierre Plamondon, qui remercie Sophie Brochu dans son communiqué pour sa contribution, dit espérer que la personne qui succédera à celle-ci sera choisie au mérite des compétences et non à celui des intérêts de la CAQ.

Sophie Brochu a annoncé mardi dernier qu’elle quittera son poste le 11 avril prochain, environ deux ans avant la fin de son mandat.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.