Sunwing tente toujours de rapatrier des vacanciers canadiens bloqués au Mexique

TORONTO — Vacances Sunwing soutient qu’elle enverra des dizaines de «vols de récupération» cette semaine pour ramener chez eux des passagers bloqués au Mexique, après que des tempêtes hivernales ont perturbé ses activités au Canada.

Le président de la compagnie, Len Corrado, a déclaré dans un communiqué que le transporteur continuait de «faire face à des difficultés opérationnelles sans précédent». Il disait «regretter sincèrement les répercussions subies» par les clients sur leurs projets de voyage durant cette période des Fêtes.

La compagnie aérienne indique qu’elle a jusqu’à présent prévu 40 «vols de récupération» cette semaine, dont 18 devaient déjà avoir été effectués mercredi.

Sunwing explique que les retards ont commencé à s’accumuler lorsque le transporteur aérien a commencé à annuler des vols le 22 décembre, en raison des tempêtes hivernales au Canada. Les retards ont ensuite été difficiles à régler parce qu’il était ardu de déplacer des équipages et des avions, à cause des conditions météorologiques.

Le ministre fédéral des Transports, Omar Alghabra, a indiqué mercredi sur Twitter que la situation à Sunwing était «inacceptable». Il a estimé que les compagnies aériennes devaient «tenir les passagers informés lorsqu’il s’agit de fournir un service pour lequel elles ont été payées».

Sunwing assure de son côté qu’elle communique les vols reprogrammés au fur et à mesure qu’ils sont confirmés, par des notifications d’alerte de vol et par des représentants au Mexique.

Le ministre Alghabra rappelle que «dans des situations comme celles-ci», les passagers bénéficient d’une «forte protection» en vertu du Règlement canadien sur la protection des passagers aériens.

«Notre gouvernement continuera de veiller à ce que ces droits soient protégés, indique-t-il. Les Canadiens sont patients face aux perturbations météorologiques, mais ils s’attendent à ce que leurs compagnies aériennes les tiennent informés et gèrent ces perturbations en conséquence.»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.