Surplus de 2,4 milliards $: Québec baisse les impôts des contribuables

Pour une famille de la classe moyenne composée de deux adultes et deux enfants, la baisse pourrait atteindre 1200 $.

Carlos Leitao
Photo: La Presse canadienne/Jacques Boissinot

QUÉBEC — Un surplus non négligeable de 2,4 milliards $ apparu dans les coffres de l’État durant l’année 2016-2017 permet au gouvernement Couillard d’avoir de l’ambition: tout à la fois baisser les impôts, financer un plan de lutte à la pauvreté et réinjecter des centaines de millions dans les réseaux de la santé et de l’éducation.

En gros, le surplus engrangé sera redistribué ainsi: environ 1 milliard $ en soulagement fiscal des particuliers, près de 1 milliard $ en réinvestissements dans les services publics et le reste mis de côté pour les plus démunis de la société.

C’est ce qu’a annoncé mardi le ministre des Finances, Carlos Leitao, en présentant sa mise à jour économique. 

La principale clientèle visée par Québec: les familles avec enfants. La clientèle oubliée: les entreprises.

«Je ne me prends pas pour le père Noël», a noté le ministre Leitao, en conférence de presse, en insistant pour dire que si le gouvernement réduisait le fardeau fiscal des Québécois à ce moment-ci, c’était parce qu’il en avait les moyens. Le Québec s’est donné une «solide marge de manoeuvre» ces dernières années, a-t-il dit, ce qui lui permet de dépenser, après des années de vaches maigres.

Ces bonnes nouvelles surviennent juste au bon moment pour les libéraux, qui seront réunis en congrès le week-end prochain à Québec, alors que le PLQ a perdu sa première place dans les sondages. 

Les Québécois, qui sont les contribuables les plus taxés au Canada, bénéficieront donc d’un allégement fiscal en 2017, incluant des baisses d’impôts. 

Pour une famille de la classe moyenne composée de deux adultes (revenu total 88 000 $) et deux enfants, la réduction du fardeau fiscal atteindra 1200 $, en incluant l’abolition de la contribution santé et l’allocation pour les fournitures scolaires. 

Une personne seule ayant un revenu de 44 000 $ verra son fardeau fiscal chuter de 500 $.

De plus, Québec vient donner un coup de pouce aux parents pour l’achat de fournitures scolaires. Ils recevront 100 $ par année par enfant à compter de juillet 2018. La mesure est rétroactive à 2017 et les parents d’enfants d’âge scolaire recevront un premier chèque en janvier 2018.

Le chèque sera destiné aux fournitures scolaires, mais Québec n’exercera aucun contrôle sur la manière dont les gens vont, dans les faits, dépenser cet argent. Le chèque de 100 $ sera envoyé à tous les parents ayant des enfants d’âge scolaire, qu’ils soient millionnaires ou sans le sou.

Des millions de contribuables (4,2 millions) verront leur taux d’imposition des premiers dollars de revenu gagné chuter de 16 à 15 pour cent. La  mesure sera rétroactive à janvier 2017.

Des millions en santé et en éducation

Au cours des six prochaines années, Québec prévoit des investissements additionnels de l’ordre de 630 millions $ dans le réseau de la santé, dont 105 millions $ cette année. Notamment, les aînés auront droit cette année à 17 millions $ et 18 millions $ iront aux services de santé mentale. La prévention de la dépendance au cannabis, rendue nécessaire avec la légalisation prochaine du produit, fera aussi partie de ce poste budgétaire.

En éducation, on mettra l’accent sur l’embauche de professionnels. Québec ajoutera 337 millions $ sur six ans au réseau, dont 212 millions $ seront réservés à l’embauche de 500 professionnels (orthophonistes et orthopédagogues) au secteur primaire. Les services de garde se partageront quant à eux 125 millions $ pour améliorer la qualité des services offerts.

Plan de lutte à la pauvreté

Le gouvernement vise à sortir de la pauvreté 100 000 personnes et prévoit devoir investir 2,6 milliards $ sur six ans pour y arriver, dont 254 millions $ en 2018-2019.

Le plan de lutte à la pauvreté, préparé par le ministre de l’Emploi, François Blais, doit être connu avant la fin de l’année. Il devrait avoir pour effet de bonifier le revenu disponible des personnes démunies vivant d’aide sociale, tout en les incitant à intégrer le marché de l’emploi. L’accent sera mis sur les personnes seules.

En conférence de presse, le ministre Leitao a attribué à la bonne tenue de l’économie la capacité du gouvernement à faire preuve de générosité. En 2017, selon certains experts, la croissance économique du Québec pourrait approcher les 3 pour cent.

M. Leitao a dit assumer totalement les années d’importantes compressions budgétaires qui ont précédé la réduction du fardeau fiscal annoncée mardi. «Il fallait absolument le faire», a commenté le ministre, à propos du régime minceur imposé à l’État durant les premières années du mandat. «Je ne regrette rien», a-t-il dit.

Mais là où le gouvernement voit de bonnes nouvelles, l’opposition voit plutôt du cynisme et de la partisanerie, à l’approche du prochain rendez-vous électoral en 2018.

Le premier ministre Philippe Couillard «prend véritablement les Québécois pour des idiots. Il insulte l’intelligence des Québécois», selon le porte-parole péquiste en finances, Nicolas Marceau.

Cette mise à jour économique s’est transformée selon lui en «déclenchement de la campagne électorale libérale», une campagne financée par les contribuables, qui ont dû subir une réduction des services publics durant des années.

«Le gouvernement donc a choisi d’utiliser la marge de manoeuvre qu’il s’est constituée par la souffrance des Québécois, par la négligence des Québécois, pour réduire l’impôt sur le revenu des particuliers. Or, la majorité des Québécois auraient préféré qu’on mette l’argent pour mieux s’occuper de leurs parents, pour mieux s’occuper de leurs enfants, pour mieux s’occuper de nos malades», selon lui.

La Coalition avenir Québec (CAQ) parle d’opportunisme. Car la baisse du fardeau fiscal, «les libéraux ne le font pas par conviction aujourd’hui, ils le font par opportunisme, parce qu’on est à quelques mois des prochaines élections», a jugé le porte-parole, le député François Bonnardel.

«Mon indice de cynisme aujourd’hui est à 100 pour cent», a ajouté le député caquiste, convaincu que le gouvernement ne faisait que remettre aux contribuables une partie des sommes soutirées ces dernières années et coupées dans les services à la population.

 

Les commentaires sont fermés.

Faudrait être reconnaissants qu’on nous permette de respirer après nous avoir maintenu la tête sous l’eau?
C’est l’argent des coupures dans tous les services publics qui est redistribué de telle sorte que nous pourrons le dépenser à notre guise au privé.
D’un autre côté, quand on voit comment sont gérés les fonds publics, on se dit qu’on ne ferait pas pire en nous organisant nous-mêmes.
Les baisses d’impôts, c’est une bonne tactique électorale quand on sent la soupe chaude.
J’espère seulement que les gens ne s’imaginent pas qu’il s’agit d’un cadeau.
Et qu’ils en feront bon usage en payant leurs dettes, par exemple.
Car il s’agit d’une situation politique qu’un prochain gouvernement va très certainement annuler à la première occasion.
Rappelez-moi donc pourquoi la devise du Québec c’est « Je me souviens ».

Je me souvient, Allez vous vous souvenir que ce Gouvernement a Équilibré le budget ( Gouvernement responsable). Ce qui veut dire moins de milliard en intérêt que nous allons laissé a la génération futur,C’est moins de milliard pour le futur qui vas au banque ce qui veut dire plus de manœuvre pour le peuple du Québec. Aujourd’hui nous payons 17 milliard par année en intérêt seulement. Les autre gouvernement P.Q ou libéral avant ce gouvernement ne pensait pas au futur et aujourd’hui on as 17 milliard en moins pour les garderie, les hôpitaux, les personne vulnérable,….. Imaginé ce que le gouvernement pourrai faire avec 17 milliard en plus année après année. Mais on paye pour les ancien gouvernement irresponsable qui ne pensait qu’au élection. Et en passant une partit du surplus vient de la firme de crédit p.c.q on a changé de cote de crédit vue que le gouvernement a équilibré les budget. Nous avons sauvé 700 million d’intérêt cet année et un autre 700 million l’année qui suit. Après sa vas dépendre des élection. Au moins le Gouvernement du Québec n’est pas comme le Gouvernement du Canada qui lui donne des crédit au famille avec des déficit. Il y as un pays qui se foutait des déficit pendant des années et des année et ils ont payé pour quand les banques les ont forcé a coupé dans les pension,les salaire des fonctionnaire,les chèque de chômage,….. Le gouvernement n’avait plus de marche de manoeuvre. LA GRECE

Non, mais faut vraiment prendre les citoyens pour des imbéciles. C’est comme si un voleur vous rendrait deux ans plus tard la somme qu’il vous a volé ! Et en plus, qu’il vous demanderait de le remercier ! Typiquement libéral, digne de l’époque de Duplessis. Je suis révolté. J’ose espérer qu’aux prochaines élections de 2018, que les citoyens d’en rappelleront et qu’ils enverront aux enfers cette bande d’usurpateurs !

Oups!! Je suis un de ces imbéciles qui croit au contraire que le gouvernement m’ a remis ce perçu en trop grâce à sa bonne gestion et une économie positive ! Et j’ espère qu’ il continuera dans la même voie à l’ avenir qu’ il demandera des redditions de compte à tous ceux qui demandent de l’ argent durement gagnés par des travailleurs !

Aurait-il mieux valu de ne rien faire?D’attendre au prochain budget?Que ce ne soit pas rétroactif?Faut pas toujours se fier aux critiques des oppositions.Demander a des spécialistes ce qu’ils en pensent.

Les citoyens devraient se regarder dans le miroir lorsqu’il s’agit de critiquer les méthodes et dépenses du gouvernement. L’endettement des citoyens au Québec dépasse tout entendement depuis des lunes et ce n’est toujours pas suffisant.

Les péquoistes auront beau cracher sur les libéraux, ce sont eux qui ont endettés la province depuis 1976 créant une situation de pauvreté pour des décennies à venir et pour laquelle les libéraux ont tout de même pris le taureau par les cornes et dû mettre fin aux dépenses inutiles.

Ce n’est pas par manque d’argent que le système de santé roule au ralenti, c’est parce qu’il n’y a pas de médecins, situation créé par les péquoistes en laissant le contrôle du nombre d’étudiant en médecine entre les mains de l’Ordre des médecins. Sous l’emprise d’Augustin Roy, les cours furent contingentés de façon à créer une pénurie à long terme afin d’augmenter les salaires des médecins.

Il a bien réussit sa gaffe et vivons depuis 15 ans les répercussions de cette idiotie de première ligne.

La méthode préconisée par les péquoistes est de dépenser sans penser et augmenter la dette, c’est ce qu’ils firent durant près de 20 ans au pouvoir. Nous leurs devons 83% de la dette actuelle alors que les libéraux se battent pour la diminuer.
http://lactualite.com/lactualite-affaires/2014/04/29/dette-du-quebec-rien-ne-justifie-la-panique/

Quand on as un gouvernement qui pense a long terme le peuple est outré. Sa fait des année que les gouvernement PQ ou Libéral dépensait sans se soucier de l’avenir du Québec. En Intérêt de notre dettes du Québec nous payons 17 milliard de dollars. Cet argent ne vas pas pour l’éducation, infrastructure,les garderies,le système de santé,….. NON sa vas au Banquier qui lui se fout des citoyen du Québec. Pouvez-vous imaginé combien d’école ont aurai pue construire, aide au enfants qu’on aurai pue donné, les infrastructure qu’on pourrai rénové,…… ET c’est comme cela année après année p.c.q. les gouvernement d’avant se foutait des génération a venir. Durant seulement 1 mandat (4 ans ) un gouvernement pourrait dépensé 56 milliard pour la population et non pour faire profité des banquier. Et si après l’autre élection le Québec élisent un partit qui fait des déficit alors l’intérêt de notre dettes vas encore monté et nous allons avoir encore une plus petite marge de manœuvre pour les préoccupation du Québec. Pourquoi faire payé l’autre génération pour nous. Si on veut un avenir pour nous les Québecois. Équilibrons nos budget pour nos enfants pour qu eux peuvent avoir au moins les mêmes service que nous et non obligé d’enlevé des service p.c.q. trop d’intérêt a payé de nous les égoïste
En passant au Fédéral on paye 27 milliard en intérêt par années, Imaginé combien les banquier sont content que les Québecois et Canadien soit ????

Certains esprits égarés voudraient que notre gouvernement « investisse » les surplus dans des services publics, comme si nous n’en avions pas déjà trop alors que l’on sait pertinemment que les services publics coûtent 2 à 3 fois plus cher que le privé.

Personnellement et contrairement à eux, je n’ai pas les moyens de cracher sur un retour de $200.00 par année; toutefois, si ces énergumènes déconnectés tiennent mordicus à leurs idées socialistes, rien, absolument RIEN ne les empêche de retourner cet argent additionnel au gouvernement. Grand bien leur fasse.

Les surplus accumulés sont dus à la saine gestion des fonds publics par les Libéraux et non à une certaine austérité et/ou coupures qui n’ont jamais eu lieu (les dépenses du gouvernement n’ont jamais cessé d’augmenter!!!).

Nous sommes actuellement au Québec en situation de plein emploi, nos finances publiques sont sous contrôle et les réinvestissements en éducation et en santé vont bon train.

Longue vie à notre gouvernement Libéral!

Parfait comme budget! Diminuer le % des tables d’ impôt de façon récurente; abolition de la taxe santé; augmentation des allégements fiscaux pour les travailleurs à la retraite qui restent sur le marché du travail et finalement réduction de la dette pour notre génération future !! Beau travail et les contribuables qui CONTRIBUENT réellement à l’ enrichissement collectif sont soulagés un peu et c’ est très rare!
Quels sont les personnes mécontentes de ce budget eh! Bien c’ est la gogauche habituelle et les syndicats publics qui quémandent régulièrement et de façon systématique de nouvelles ressources et qui sont toujours en manque de leur drogue! Bravo à ce gouvernement car même s’ il aurait donné de nouvelles ressources ; ces lobbys – là en demanderaient toujours plus !!! Essayez de vous imaginer une seule seconde que si Nicolas Marceau aurait été ministre des finances , ce qui ce serait passé avec ses idiots payeurs d’ impôt !!

Le surplus dans les coffres du gouvernement est principalement dû à une très bonne performance de l’économie nord-américaine et peut-être pas à la bonne gestion. C’est en fait ce qui ressort de l’ensemble des communiqués du gouvernement et les avis et communications de l’opposition et des experts en sciences économiques. Ceci démontre un sérieux problème de communication de la part du gouvernement Couillard. Il aurait fallut commencer par expliquer (si possible) que les nouvelles investissements en santé et éducation etc. ne sont pas aux mêmes endroits que coupures et assainissement des dépenses peu efficaces qui avaient été nécessaires il y a deux ans. Ce sont des détails comme ça qu’il ne faut pas oublier, si les libéraux veulent avoir une chance de gagner la confiance des Québecois d’ici les prochaines élections.

Pour M. Rioux. Le service de la dette est de 10,4 milliards et non pas de 17 milliards, légère différence! Si vous voulez vérifier : documents budgétaires 2016-2017 publiés par le ministère des Finances du Québec lors du dernier budget. Quand on veut parler de finances publiques et d’économie, c’est essentiel d’avoir des sources avérées et fiables.