Swissport: l’entente de principe entérinée après un mois de grève

MONTRÉAL — Les syndiqués de Swissport aux aéroports Montréal-Trudeau et Mirabel viennent d’entériner dans une proportion de 80 pour cent l’entente de principe qui était intervenue entre les parties quant au renouvellement de la convention collective.

La centaine de travailleurs, membres de l’Association internationale des machinistes et des travailleurs de l’aérospatiale (AIMTA), affiliée à la FTQ, avaient déclenché une grève le 31 décembre dernier. Ils auront donc débrayé durant un mois.

Le retour au travail devrait s’effectuer au cours des prochains jours; les parties doivent se réunir vendredi pour discuter du protocole de retour au travail.

Le syndicat ne jubile pas, mais se montre relativement satisfait. «Une majorité de membres ont l’impression d’être allés chercher le maximum dans les circonstances. Ce n’est pas ce qu’ils avaient avant d’être victimes d’un roulement abusif de contrats, mais c’est un pas dans la bonne direction», a commenté le président général du district 140 de l’AIMTA, Peter Tsoukalas.

Le principe du «contract flipping» en vigueur dans les aéroports veut que lorsqu’un donneur d’ouvrage change de sous-traitant, les employés du sous-traitant perdent leur emploi. Certains sont alors réembauchés par le nouveau sous-traitant, pour effectuer les mêmes tâches, mais à un salaire moindre et avec des conditions de travail moins bonnes.

«Nos membres ont fait preuve de solidarité et de courage tout au long de la négociation. C’est certain que la négociation a été compliquée par l’absence de mesures anti-briseurs de grève. Reste que les gains obtenus ont été jugés suffisants par les membres pour permettre un retour au travail», a commenté de son côté Michel Richer, représentant de l’AIMTA qui a participé à la négociation.

Direction satisfaite

La direction de l’entreprise s’est réjouie de l’approbation de l’entente de principe. «La ratification de cette entente signifie des améliorations importantes pour tous nos employés pour les trois prochaines années», a commenté le vice-président aux ressources humaines de Swissport Canada, Louis-Philippe Charland.

«Nous allons rencontrer les représentants syndicaux demain (vendredi) pour s’entendre sur un protocole de retour au travail et ainsi planifier le retour de nos employés à YUL et à YMX. Nous souhaitons remercier l’équipe qui a assuré la continuité des activités, nos clients et les autorités aéroportuaires pour leur soutien au cours des cinq dernières semaines», a ajouté M. Charland.

Swissport Fuelling Services effectue le ravitaillement d’avions, en sous-traitance, aux aéroports Montréal-Trudeau et Mirabel. 

Il s’agissait d’une deuxième entente de principe à survenir, puisque la première, convenue le 21 décembre, avait été rejetée à 90 pour cent par les membres. Ceux-ci avaient ensuite déclenché une grève le 31.

Les plus populaires