T.-N.-L. envisage d’autoriser les dons de gibier aux banques alimentaires

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — Les banques alimentaires de Terre-Neuve-et-Labrador sont sondées sur leur intérêt à recevoir de la viande d’orignal et d’autre gibier pour la redistribuer aux personnes dans le besoin.

Eg Walters, de la Community Food Sharing Association, estime que la viande d’orignal serait une précieuse source de protéines de qualité pour les bénéficiaires des banques alimentaires, mais il souligne que la logistique entourant la salubrité alimentaire et la protection de la faune doit être mieux définie.

Les résultats du sondage mené auprès des banques alimentaires permettront de déterminer les prochaines étapes en ce sens, espère-t-il.

Un programme de distribution de viande de gibier existe en Nouvelle-Écosse et dans d’autres régions d’Amérique du Nord, mais la réglementation de Terre-Neuve-et-Labrador n’autorise pas le don de gibier par un tiers.

Le ministre des Ressources foncières, Gerry Byrne, a affirmé que si les banques alimentaires manifestaient de l’intérêt, il apporterait les changements législatifs nécessaires.

Barry Fordham, un chasseur qui fait pression depuis des années sur le gouvernement provincial pour qu’il autorise un tel programme, se dit soulagé de constater enfin une ouverture des autorités dans ce dossier.

Laisser un commentaire
Les plus populaires