T.-N.-L.: la cyberattaque contre le système de santé pourrait être toujours en cours

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — Un expert international en cybersécurité affirme qu’il y a des raisons de croire que le réseau informatique des soins de santé de Terre-Neuve-et-Labrador est toujours sous attaque.

David Masson, de Darktrace, une entreprise de cybersécurité basée au Royaume-Uni, dit qu’il est assez révélateur que le ministre de la Santé John Haggie ait déclaré mardi aux journalistes que les personnes impliquées dans la cyberattaque «regardent, littéralement, ce que nous faisons».

M. Masson, qui travaille à Ottawa, a dit mardi en entrevue que les commentaires de M. Haggie suggèrent que la cyberattaque qui a frappé le réseau informatique de la province le 30 octobre est toujours en cours.

Le premier ministre Andrew Furey s’est joint à M. Haggie et à d’autres responsables pour annoncer que les pirates informatiques avaient accédé à des informations personnelles de patients et d’employés.

M. Masson croit que l’utilisation pointue et répétée par le gouvernement du mot «accédé» signifie probablement qu’ils peuvent voir que les fichiers journaux ont été ouverts par un tiers, mais il note que les responsables ne savent peut-être pas grand-chose d’autre.

M. Furey et d’autres responsables gouvernementaux refusent de divulguer la nature de l’attaque contre le réseau de santé ni dire si les pirates demandent de l’argent.