Taïwan affirme que les exercices militaires chinois semblent simuler une attaque

PÉKIN, Chine — Taïwan affirme que les exercices militaires de la Chine semblent simuler une attaque contre l’île autonome après que des navires de guerre et des avions chinois ont traversé la ligne médiane du détroit de Taïwan à la suite de la visite de la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, à Taipei. 

Le ministère taïwanais de la Défense nationale a déclaré samedi que ses forces armées avaient lancé une alerte, envoyé des patrouilles aériennes et navales autour de l’île et activé des systèmes de missiles terrestres en réponse à la situation. 

L’armée taïwanaise a également détecté quatre véhicules aériens sans pilote volant à proximité du comté de Kinmen, une île de Taïwan près de la Chine continentale, et a répondu avec des fusées éclairantes. 

Le voyage de Nancy Pelosi à Taipei plus tôt cette semaine a exaspéré Pékin, qui a interrompu les négociations sur la défense et le climat avec les États-Unis. 

Taïwan a également signalé des cyberattaques massives sur ses sites Web officiels.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.