Taux de CO2 «satisfaisants» dans les CHSLD et hôpitaux de deux régions, dit Québec

QUÉBEC — Le ministère de la Santé juge «satisfaisants» les résultats des tests de CO2 effectués dans des CHSLD et hôpitaux des régions de Québec et de la Mauricie.

Entre le 19 et le 23 novembre, environ 70 mesures du taux de CO2 ont été prises dans des salles de repos, des salles d’attente, des postes de garde, des vestiaires et des chambres. 

Résultat: on compte une moyenne de 651 parties par million (ppm) dans les installations de la Capitale-Nationale et de 707 ppm pour celles de la Mauricie-et-Centre-du-Québec, a indiqué le ministère, lundi.

«Les résultats des tests sont considérés satisfaisants», a-t-on affirmé dans un communiqué, en rappelant que la valeur cible maximum souhaitée est d’environ 1100 ppm.

Les mesures ont été réalisées principalement dans des zones froides et dans quelques zones chaudes accueillant une clientèle COVID-19. 

Les partis d’opposition ont récemment augmenté la pression sur le gouvernement afin qu’il vérifie la qualité de l’air et la ventilation dans ses bâtisses avant l’arrivée de l’hiver, dans un contexte de pandémie.

Vendredi dernier, le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, a annoncé que des tests de CO2 seraient effectués dans les écoles à partir du 1er décembre.

Par ailleurs, un groupe d’experts a été formé «afin d’actualiser la position du Québec sur l’incidence de la ventilation et de la qualité de l’air sur la propagation du virus dans les différents milieux». 

Selon le ministère de la Santé, le mandat du groupe d’experts consiste à:

– faire le point sur l’état des connaissances scientifiques les plus récentes; 

– évaluer les besoins et enjeux reliés à la ventilation et à la qualité de l’air intérieur dans les différents bâtiments du réseau de la santé et du réseau scolaire public; 

– formuler des recommandations et les suivis jugés nécessaires.

Le rapport du groupe d’experts est attendu au début du mois de décembre.

Laisser un commentaire