Taxe sur le carbone: le ministre Guilbeault rejette le plan de rechange de la N.-É.

HALIFAX — Le ministre fédéral de l’Environnement renvoie le gouvernement de la Nouvelle-Écosse à la planche à dessin concernant la solution de rechange de la province à la taxe fédérale sur le carbone.

Dans une lettre au premier ministre Tim Houston datée du 29 août, Steven Guilbeault note que le plan de la Nouvelle-Écosse ne met pas de prix sur la pollution par le carbone, ajoutant que son ministère reste ouvert à d’autres propositions.

Cependant, le ministre Guilbeault affirme également que le gouvernement fédéral s’est engagé à veiller à ce que les mêmes incitatifs de tarification du carbone pour réduire les émissions soient en place en Nouvelle-Écosse et partout au Canada.

La nouvelle taxe fédérale sur le carbone augmentera le prix du carbone de 15 $ la tonne, puis le relèvera à nouveau chaque année jusqu’à ce qu’il atteigne 170 $ la tonne en 2030.

M. Houston a déclaré qu’avec la hausse du coût de la vie, le moment n’est pas venu pour une taxe sur le carbone qui pourrait ajouter 14,4 cents le litre au coût de l’essence en Nouvelle-Écosse à partir du 1er avril 2023.

Plus tôt ce mois-ci, la province a publié un plan qui énumère ses objectifs environnementaux. Ils comprennent l’élimination progressive de la production d’électricité au charbon d’ici 2030, l’engagement d’avoir 80 % de l’énergie de la province fournie par des sources renouvelables d’ici 2030 et celui de faire en sorte que les véhicules à zéro émission représentent 30 % des ventes de véhicules également d’ici cette année-là.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.